Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Philippe Rapeneau élu Président de la Communauté Urbaine d'Arras

Publié le par ump62

 

00522346.jpg

 

Le vendredi 7 octobre 2011, Philippe Rapeneau a été élu, dès le premier tour, Président de la Communauté Urbaine d’Arras.

 

Avec 43 voix recueillies sur 73, la victoire de la Majorité municipale arrageoise est totale

 

Une belle victoire aussi pour Philippe Rapeneau  qui est arrivé très largement en tête devant le socialiste, Bertrand Louchart (27 voix), et le maire de Fampoux, Géry Coulon (3 voix).

 

Rappelons qu’en 2008, Jean-Marie Vanlerenberghe ne s’était imposé que d’une voix face à Jean-Pierre Deleury, au second tour de scrutin.

 

Félicitations au nouveau Président de la CUA !

 

L’association des élus régionaux de France (AERF), outil majeur de la reconquête des territoires

Publié le par ump62

 

Partir à la reconquête des territoires perdus. Cet objectif affiché par Jean-François Copé lorsqu’il a pris les rênes de l’UMP est désormais celui, très concret, d’Hervé Novelli qui préside désormais une toute nouvelle association politique dans la galaxie de l’UMP : l’association des élus régionaux de France (AERF) dont le congrès fondateur se déroule ce mercredi 5 octobre.

« Nous avons perdu pied dans les territoires. Face aux élus socialistes qui ont attisé la crainte et la peur sur de nombreuses réformes dont celle des collectivités locales, nous n’avons pas su apporter de réponses fortes tant dans notre parole que dans notre structuration. L’explication des réformes est la condition nécessaire de leur acceptation. Cela nous n’avons pas su le faire si bien qu’il y a eu un sentiment d’abandon », constate Hervé Novelli, secrétaire général-adjoint de l’UMP, qui veut faire de l’AERF une association puissante et structurée.

Ouverte à tous les élus régionaux, l’AERF est désormais le lieu et le cadre permanent de rencontres, de réflexions, de formations des élus régionaux qui tiennent à ce que les régions se consacrent pleinement à leur mission première, l’action économique.

Sur le plan politique, l’AERF répondra systématiquement à l’association des régions de France (ARF), association présidée à ce jour par le Parti socialiste qui instrumentalise les régions à des fins de politique nationale et d’opposition systématique à l’action gouvernementale. 

« L’AERF parlera au nom de tous les élus régionaux de l’UMP et du Nouveau Centre et rétablira toute contre-vérité, tout amalgame », prévient Hervé Novelli expliquant que l’AERF est « le premier étage d’une fusée, le creuset d’une organisation plus large ».

Structure de soutien à la majorité présidentielle qui se bat pour réformer le pays et protéger les Français, l’ambition de l’AERF « est de reconquérir les territoires que nous avons perdus pour remettre les régions dans le bon chemin. Nous voulons améliorer la gestion territoriale, en alléger les coûts et moderniser l’organisation des collectivités », note Hervé Novelli satisfait que l’initiative informelle et empirique née au lendemain des régionales sous l’impulsion de Valérie Pécresse et de Philippe Richert ait débouché sur cette « initiative concrète, stratégique et vitale ».

Une charte détermine le cadre d’action et la philosophie de l’AERF :

  • la réforme territoriale constitue une opportunité car elle conforte le rôle des régions et renforce leur ancrage démocratique ;

  • les régions doivent prendre toute leur part : dans l’effort de rigueur exigé par la crise financière ; à l’effort de maîtrise des finances publiques ; au débat national dans un esprit constructif ;

  • le dialogue sera sans a priori ni tabou avec le Gouvernement ;

  • les régions d’Outre-mer contribuent avec leurs identités propres à la construction de la France décentralisée d’aujourd’hui.

 

 

 

52 propositions pour placer la Culture au cœur de la cohésion nationale

Publié le par ump62

 

convention_culture_336x290.jpg

 

L’UMP a écrit un nouveau chapitre de son projet 2012 après l’organisation, mardi dernier, de sa convention thématique sur la Culture.

A la différence du PS qui se positionne dans la surenchère systématique des moyens sans vision stratégique, la Culture est une véritable priorité politique pour l’UMP qui a avancé 52 propositions

« La Culture est au cœur des valeurs et de la cohésion sociale. A travers la Culture se transmettent les repères esthétiques, intellectuels et moraux qui permettent à nos concitoyens de posséder un socle commun de valeurs et de références », observe Jean-François Copé qui a ouvert cette convention en compagnie de Roselyne Bachelot, Conseillère politique chargée de la Culture, de Bruno Le Maire, en charge du projet 2012, des anciens ministres de la Culture Christine Albanel et Jacques Toubon ainsi que des Secrétaires nationaux en charge de la Culture, Michel Herbillon, Franck Riester, Sébastien Chenu, Emmanuel Hamelin, Laure de la Raudière, Marie-José Roig. « Nous sommes allés le plus loin possible dans la démocratisation culturelle avec le souci de rapprocher la Culture de tous les Français », observe Roselyne Bachelot pour qui l’on doit, à tous les niveaux, « susciter le désir de culture ». 

Renforcement de la place de la Culture à l’école et hors temps scolaire par l’éducation artistique et culturelle, généralisation du « Pass Culture », mise en ligne rapide et systématiques des émissions culturelles sur le net… sont quelques unes des nombreuses pistes.

« Notre objectif est de faire venir à la Culture des publics qui en sont éloignés », note Jean-François Copé qui milite pour la déclinaison d’antennes des musées en province (à l’instar du Louvre de Lens, du Centre Pompidou de Metz).

Dossier-convention-culture_ump.jpg

(Pour téléchrager les 52 propositions, cliquez sur l'image ci-dessus)

 

 

 

Réunion du Comité de la 10ème circonscription...

Publié le par ump62

 

ump-10--me-r-union-du-30-septembre-2011.jpg

 

 

le vendredi 30 septembre 2011 à Bruay-La-Buissière, Daniel Madajewski a réuni le Comité de la 10ème circonscription dans une ambiance amicale et chaleureuse.

 

Après avoir remercié les personnes présentes ainsi que le  référent "Jeunes"  des 9ème et 10ème circonscriptions, Daniel Madajewski a fait un tour de table qui a donné lieu à des échanges riches et constructifs très intéressants  et chacun a pu mieux faire connaissance.

 

A  l'ordre du jour :

 

-les résultats des sénatoriales dans le Pas-de-Calais

 

-le rappel des vendredis de l'UMP : le vendredi 7 octobre à Wailly-Beaucamp sur le tourisme dans le Pas-de-Calais et le 4 novembre à Hénin-Beaumont sur les personnes âgées.

 

-le tram Bruay-Béthune qui n'emporte pas l'adhésion même si l'idée d'un moyen de transport économique et très accessible est à retenir.

 

Prochaine réunion fin octobre à Noeux-les-Mines.


Primaires PS : les aspirants-candidats exhument les recettes du milieu du siècle dernier

Publié le par ump62

 

primaires-ps336x290.gif

 

Les débats de la primaire PS se suivent et se ressemblent. De plus en plus préoccupés à se différencier les uns des autres, les aspirants-candidats du PS se sont surpassés dans la démagogie et les surenchères d’annonces, exposant ainsi au grand jour leurs divergences et discordes incompatibles avec les enjeux et défis qu’affrontent notre pays.

Après leurs désaccords et contradictions au premier débat sur le démantèlement de la filière d’excellence française qu’est l’énergie nucléaire, la dépénalisation du cannabis, le retour de la retraite à 60 ans, la fin des stages pour les jeunes, la création de 60 000 postes dans l’Education, la création de 300 000 emplois jeunes…, les postulants socialistes ont poursuivi leurs catalogues de propositions personnelles lors du second débat en complet déphasage avec le grave contexte économique et financier auquel sont confrontés les Français et notre pays et qui nécessitent des réponses courageuses et responsables.

Plutôt que de préparer l’avenir, les socialistes, se critiquant entr’eux, ont exhumé de vieilles recettes datant du milieu du siècle dernier, voire de 1936 (blocage des prix, économie entièrement administrée par l’Etat…) .

Face à cette cacophonie et cette accumulation de promesses insensées et farfelues qui, appliquées, seraient un désastre pour la France, seul Nicolas Sarkozy, à l’image de son action à l’international, est le seul candidat à porter les valeurs de notre pays, son universalisme et protéger les Françaises et les Françaises des crises qui nous frappent depuis 2008.

 

Vendredis de l'UMP : quel avenir pour le tourisme dans le Pas de Calais ?

Publié le par ump62

                                                                                                                                     

Daniel FASQUELLE

 Président 

Philippe RAPENEAU

Secrétaire départemental

André FLAJOLET

Député

Na tacha BOUCHART

Sénatrice

Nesrédine RAMDANI

Organisateur des vendredis de l’UMP62

 

vous convient aux vendredis de l’UMP62 qu’ils organisent chaque premier vendredi du mois.

La prochaine rencontre aura lieu le : 

 

VENDREDI 7 OCTOBRE 2011 de 19H à 21H

Salle des fêtes, rue des Bocquets

à WAILLY BEAUCAMP


Thème : QUEL AVENIR POUR LE TOURISME DANS LE PAS DE CALAIS ?

 

Vous pouvez d’ores et déjà noter la réunion suivante qui se déroulera le

 

VENDREDI 4 NOVEMBRE de 19H à 21H

Salle des fêtes

Rue Voltaire à HENIN BEAUMONT

Thème : l’accueil et l’accompagnement des personnes âgées

 

VENEZ NOMBREUX !

 

Sénatoriales : "Préservons la dynamique d'union qui a été la nôtre pour gagner demain !"

Publié le par ump62

Je tiens à remercier les 954 grands électeurs qui ont choisi la liste "Unis pour le Pas-de-Calais" à l'occasion des élections sénatoriales de ce dimanche.

 

Je tiens aussi à féliciter Jean-Marie Vanlerenberghe et Natacha Bouchart ; je sais que nous pouvons leur faire confiance pour être à l'écoute de chacun et pour défendre avec force le Pas-de-Calais à Paris.

 

Je tiens aussi à remercier nos 9 candidats pour la très belle campagne qu'ils ont menée. Je suis déçu par le résultat, en particulier pour Jean-Francois Rapin qui était en troisième position et que nous avons soutenu dans l'espoir qu'il soit élu. Il fait partie des talents sur lesquels le Pas-de-Calais compte pour demain.

 

Le contexte national, et surtout international, a desservi notre liste, de même que les dissidences qui nous ont fait perdre plus de 200 voix. Au total, nous revenons à notre niveau de 1992 quand nous n'avions que deux sénateurs.

 

Les élections sénatoriales sont aussi la conséquence des élections municipales de 2008. A nous de faire en sorte, en préservant la dynamique d'union qui a été la nôtre, de nous mettre dès à présent en ordre de marche pour les prochaines échéances municipales et territoriales afin de pouvoir décrocher, en 2017, le troisième siège qui nous a fait défaut cette fois-ci.

 

 

334149

Daniel Fasquelle

Députe du Pas-de-Calais,

President de la Federation UMP du Pas-de-Calais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1010570-compressee.JPG

Après la proclamation des résultats,

l'heure est aux remerciements et à l'ouverture de nouvelles perspectives.

 

 

Sénatoriales : une équipe en campagne (suite...)

Publié le par ump62

 

Les candidats de la liste Majorité sénatoriale conduite par Jean-Marie Vanlerenberghe poursuivent leur campagne en allant à la rencontre des élus locaux et des grands électeurs. Trente six  réunions sont programmées sur l’ensemble du département…

Ces rencontres avec les élus locaux sont l’occasion pour Jean-Marie Vanlerenberghe de rappeler son attachement à la défense des collectivités locales et des communes qu’il faut préserver. «Nous demandons à ce que les élus locaux soient écoutés et entendus dans le cadre de la réforme territoriale et du rapprochement des intercommunalités…».

Le Sénateur-Maire d’Arras affirme aussi volonté de veiller à l’équilibre financier des collectivités. «Nous soutenons la réforme indispensable des finances locales qui doit sauver notre pays mais cela ne nous empêche pas d’être attentif à la santé financière de nos communes». Une préoccupation qui est au cœur des préoccupations de Jean-François Rapin, puisque celui-ci est membre du Comité des finances locales.

Soutien aussi aux PME-PMI pour que celles-ci se développent et se multiplient avec une attention particulière portée aux charges qui pèsent sur les entreprises et qui affectent l’emploi.

Volonté enfin de préserver l’enseignement et de retrouver le niveau d’éducation que nous avions par le passé. Comment en effet accepter ce chiffre accablant : «15% de nos jeunes de maîtrisent pas la lecture et le calcul à la sortie de CM2 !» se désole Jean-Marie Vanlerenberghe.

Natacha Bouchart, Maire de Calais depuis 2008, fait part de son expérience «à la tête» de la première ville du département par sa population mais aussi une des moins riches de France en ce qui concerne son potentiel fiscal. «J’ai remporté la Mairie de Calais dans l’union, la confiance et la solidarité». Solidarité aussi avec les communes proches de Calais, plus petites car «lorsque Calais, ville-centre, va mieux c’est tout le territoire qui va mieux. Il est normal que Calais apporte son aide aux plus petites communes et j’y suis très attachée tout comme je suis attachée à la ruralité, notamment grâce aux relations étroites que j’entretiens avec  les élus ruraux de mon territoire» .

Pour sa part, Jean-François Rapin rappelle son engagement au sein d’associations d’élus (ANEL…) et son attachement aux communes, aux intercommunalités, aux territoires ruraux en sa qualité de maire d’une petite commune mais aussi au travers le Comité des finances locales dont il est le benjamin et le seul représentant du Nord-Pas de Calais. «Le Comité des Finances locales est la structure de réflexion  et d’anticipation des capacités de l’Etat en ce qui concerne les finances. C’est aussi en son sein que sont examinés tous les textes de loi qui ont ou qui auront un impact sur les finances des collectivités locales» aime à souligner le Maire de Merlimont.

Quant à Françoise Henneron, sénatrice sortante, elle affirme son soutien total à la liste conduite par Jean-Marie Vanlerenberghe qu’elle a cotoyé au sein de la Commission des Affaires sociales du Sénat, dont l’un et l’autre sont membres. Une commission très importante puisqu’elle s’intéresse à des domaines aussi essentiels que le travail, les retraites, la Sécurité sociale, la santé…  L’occasion de rappeler ici tout le travail effectué par la sénatrice qui depuis son élection au Sénat en 2001. Celle-ci s’étant  toujours tenue à la disposition des élus locaux afin de les écouter, les renseigner et très souvent les aider.

Françoise Henneron participent à toutes les réunions organisées par l’équipe de campagne afin d’affirmer son soutien au Président du Sénat, Gérard Larchais, à Jean-Marie Vanlerenberghe , à l’ensemble des colistiers de la liste Majorité sénatoriale et en particulier à Jean-François Rapin qu’elle espère bien voir siéger au sénat au lendemain du 25 septembre 2011…

 

-A Arras :

 

P1010539comp.JPG

 

-A Merlimont :

 

P1010530compressee.JPG

 

P1010533comp.JPG

 

-A Moule :

 

P1010518.JPG

 

-A Saint-Venant :

 

P1010504.JPG

P1010514.JPG

 

-A Azincourt

 

P1010498.JPG

P1010499.JPG

 

-A Hesmond :

 

Photos-R-union-campagne-s-n-tariole---Hesmond-014.jpg