Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Est-ce vraiment lui que vous souhaitez comme président ?

Publié le par ump62

 
UMP

Dans deux jours, le 6 mai, les Français doivent faire un choix crucial pour la France. Et parce que nous voulons que la France garde la maîtrise de son destin, nous devons nous mobiliser massivement derrière Nicolas Sarkozy dans cette dernière ligne droite. A cet effet, vous trouverez ci-dessous un site qui vous montre le danger que représente François Hollande pour la France :

http://www.francois--hollande.com/

Tweeter J'aime

Par ailleurs, voici notre sélection de contenus à diffuser, c'est la dernière ligne droite, il faut les diffuser massivement :

Le 6 mai, votez Nicolas Sarkozy ! http://www.youtube.com/watch?v=ki2KqYFBmg8

Tweeter J'aime

Ce que le PS pense vraiment de François Hollande http://www.dailymotion.com/video/xlrumx_ce-que-le-ps-pense-vraiment-de-francois-hollande_news

Tweeter J'aime

François Hollande : ses soutiens à l'international http://www.dailymotion.com/video/xqen5g_exclu-francois-hollande-a-des-soutiens_news

Tweeter J'aime

François Hollande et ses mensonges sur les retraites http://www.dailymotion.com/video/xmzjue_retraites-les-mensonges-de-francois-hollande_news

Tweeter J'aime

Les perles de la gauche sur les questions internationales http://www.dailymotion.com/video/xmvjd1_les-perles-de-la-gauche-sur-les-questions-internationales_news

Tweeter J'aime

François Hollande : le bide, c'est maintenant ! http://www.dailymotion.com/video/xqhzd2_francois-hollande-le-bide-c-est-maintenant_news

Tweeter J'aime

François Hollande : le cynisme c'est maintenant http://www.dailymotion.com/video/xq7k5d_francois-hollande-le-cynisme-c-est-maintenant_news

Tweeter J'aime

François Hollande : l'irrespect c'est maintenant http://www.dailymotion.com/video/xq1y42_francois-hollande-l-irrespect-c-est-maintenant_news

Tweeter J'aime

François Hollande : L'indécence, c'est maintenant http://www.dailymotion.com/video/xpmayv_l-indecence-c-est-maintenant_news

Tweeter J'aime

François Hollande : la manipulation c'est maintenant http://www.dailymotion.com/video/xpgiel_francois-hollande-la-manipulation-c-est-maintenant_news

Tweeter J'aime

François Hollande : le mensonge c'est maintenant http://www.dailymotion.com/video/xp5lka_francois-hollande-le-mensonge-c-est-maintenant_news

Tweeter J'aime

KIKADIKOI : François Hollande et la jeunesse http://www.dailymotion.com/video/xpu14b_kikadikoi-francois-hollande-et-la-jeunesse_news

Tweeter J'aime

KIKADIKOI : François Hollande et l'impôt http://www.dailymotion.com/video/xp6e72_kikadikoi-francois-hollande-ou-l-impot-confiscatoire_news

Tweeter J'aime

KIKADIKOI : François Hollande et la finance http://www.dailymotion.com/video/xortcn_kikadikoi-les-revirements-financiers-de-francois-hollande_news

Tweeter J'aime

KIKADIKOI : François Hollande et la sécurité http://www.dailymotion.com/video/xohb0e_kikadikoi-le-bluff-de-francois-hollande-en-matiere-de-securite_news

Tweeter J'aime

KIKADIKOI : François Hollande et la santé http://www.dailymotion.com/video/xobo2u_kikadikoi-francois-hollande-et-la-sante-un-desert-de-propositions_news

Tweeter J'aime

KIKADIKOI : L'idylle de Martine Aubry avec François Hollande http://www.dailymotion.com/video/xo31gt_kikadikoi-l-idylle-de-martine-aubry_news

Tweeter J'aime

KIKADIKOI : François Hollande et Hadopi http://www.dailymotion.com/video/xnuvy4_kikadikoi-hadopi_news

Tweeter J'aime

KIKADIKOI : François Hollande et la création de 60 000 postes dans l'éducation http://www.dailymotion.com/video/xnrwa3_kikadikoi-la-creation-de-60-000-postes-dans-l-education_news

Tweeter J'aime

KIKADIKOI : François Hollande et le quotient familial http://www.dailymotion.com/video/xnmtrn_kikadikoi-le-quotient-familial_news

Tweeter J'aime

 

Le meilleur du débat du second tour

Publié le par ump62

Le grand débat a été l’occasion de creuser le fossé qui sépare les deux candidats. Face à un François Hollande arrogant, agressif et approximatif, le Président Nicolas Sarkozy s’est montré serein, humble et authentique. Il n’a pas hésité à remettre François Hollande à sa place quand celui-ci se trompait de chiffres, mentait sur son bilan ou s’emportait. Calmement, Nicolas Sarkozy lui a opposé sa maîtrise des dossiers, son expérience de Président et le langage de vérité que François Hollande n’a cessé d’éviter pendant cette campagne. Comme d’habitude, François Hollande parlait aux socialistes nourris d’anti-sarkozysme, alors que Nicolas Sarkozy parlait à la France et aux Français.

7137435187 e19838bcdc z 

Le comparateur de programme pour faire le bon choix

Publié le par ump62

Comparez les propositions de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, en fonction de votre profession, votre âge, votre lieu de résidence et de ce que vous souhaitez pour une France forte.

 

comparateur_320x190.jpg

Cliquez sur l'image ci-dessus

 

 

Jean-François Copé : "plus que trois jours !"

Publié le par ump62

 

Mes chers amis, nous nous approchons de l'instant décisif. Nous sommes à 3 jours du vote qui va amener les Français à se prononcer pour le prochain Président de la République...

  

Retour en vidéo sur la réunion publique avec François Fillon et Luc Chatel à Calais le 30 avril

Publié le par ump62

 
"N.Sarkozy est le plus solide" Fillon à Calais par FrancoisFillon

  
 François Fillon rappelle que Nicolas Sarkozy est le plus solide, le plus crédible et que pendant 5 ans le gouvernement a réformé notre pays malgré toutes les résistances, lors d'une réunion publique à Calais le 30 avril 2012.
---------

 

Fevrier-2012-7699.JPG

 

Fevrier-2012-7700.JPG

 

Fevrier-2012-7701.JPG

 

P1030330.JPG

  P1030339.JPG

 

Fevrier-2012-7714.JPG   

P1030348.JPG

 

P1030353.JPG

 

P1030358.JPG

 P1030365.JPG

 

P1030367.JPG  

  

----------

 

GRANDE REUNION PUBLIQUE

de soutien à Nicolas SARKOZY

 

En présence de 

 

3_000_par7019810.jpg 

François FILLON, Premier ministre

 

Et des parlementaires de la Majorité présidentielle

 

Lundi 30 avril 2012 à 18 h 00

Complexe sportif et culturel CALYPSO – Calais

Rue Martin du Gard

  (Ouverture des portes à partir de 17 h 00)

 

Merci de bien vouloir vous inscrire à l’adresse suivante :

 

 

 

Un débat utile pour faire tomber le masque

Publié le par ump62

7137435187 e19838bcdc z

 

Le seul débat du second tour aura, comme promis, confronté deux projets et deux tempéraments.

Du côté de François Hollande, une certaine excitation et une grande agressivité. Une incapacité à écouter sans interrompre. Une incapacité à présenter ou justifier son projet, sans se référer au bilan de Nicolas Sarkozy. Un sens de l’esquive qui l’a fait systématiquement déraper de son propre projet – sans consistance – pour tomber dans l’inlassable et outrancière caricature du bilan de Nicolas Sarkozy. La négation de réalités simples : la crise qui aura duré 4 ans, la mondialisation par laquelle la France n’est pas une île isolée du reste du monde, la compétitivité qui est l’enjeu central de notre économie, le devoir qui est celui des citoyens dans le respect du pacte républicain comme celui de la nation dans ses valeurs et ses engagements diplomatiques et militaires à l’international.

La constante obsession du candidat socialiste pour le bilan de Nicolas Sarkozy a été la démonstration que Monsieur Hollande fuit son propre projet. Qu’il a mis toute son énergie à vouloir détruire un bilan considérable plutôt qu’à construire la France de demain. Qu’il est un candidat tourné vers le passé et non vers l’avenir. 

Plus frappant encore que sa mauvaise foi : ses contradictions. Ce débat a offert le spectacle d’un candidat sans mémoire qui appelle au rassemblement tout en faisant preuve du plus grand sectarisme dans sa critique de la « droite » contre la « gauche », de la plus grande caricature dans l’évocation des actions menées depuis cinq ans par le Président et les Français dont il raillerait presque les efforts, et du plus grand passéisme quand il évoque le vocabulaire de la lutte des classes. Les Français n’ont pas attendu François Hollande pour se battre contre la crise. Les Européens n’ont pas attendu François Hollande pour mettre la croissance à l’ordre du jour. La représentation nationale n’a pas attendu François Hollande pour faire voter les lois qui protègent les Français des excès du communautarisme, de l’insécurité, ou encore du terrorisme. La France n’a pas attendu François Hollande pour avancer vers la modernité avec des réformes qui lui ont permis de résister et de se développer malgré la crise. Dans tous ces combats, M. Hollande a été aux abonnés absents, et n’a cessé de se cacher. Il n’a jamais été au côté des Français dans les circonstances difficiles. C’est Nicolas Sarkozy qui a toujours été présent, en première ligne, quand on avait besoin de lui.

 

6991352134_4a4ae477cb_z.jpg

 

Le Président Sarkozy a été calme, serein et déterminé. Constamment interrompu, il n’a pas reculé pour expliquer calmement son action depuis 5 ans et son projet pour l’avenir. Il n’a reculé devant aucune question et aucun tabou. Il n’a cédé à aucune provocation et face à l’arrogance du candidat socialiste (arrogance inversement proportionnelle à son niveau d’expérience et de responsabilité) il a opposé une compétence supérieure et une grande confiance. Être honnête dans la reconnaissance de ses erreurs. Combatif contre les faux procès faits à son bilan. Confiance en son projet, mais aussi confiance en la France dont il a voulu rappeler les valeurs, les ambitions et le destin. Face à Nicolas Sarkozy, François Hollande est apparu comme un obstacle à la vérité de notre époque. 

La candidat socialiste semble avoir oublié qu’il a fallu que la France se relève et que DSK tombe pour qu’il apparaisse dans la campagne. Il a oublié qu’il n’avait jamais assumé des responsabilités suffisantes pour pouvoir donner des leçons. Qu’il n’a jamais réussi à affirmer un leadership clair, y compris dans son propre camp, dans un parti socialiste qui a multiplié les magouilles et les affaires du temps où il était secrétaire général, affaires contre lesquels il a toujours plaidé l’aveuglement ou la surdité. 

 

Le candidat socialiste – le résultat le dira – a sans doute eu tort de critiquer à outrance, à travers Nicolas Sarkozy, les efforts des Français ces dernières années, qui tout en luttant contre les crises, le chômage et une compétition devenue internationale, ont trouvé le courage de préparer l’avenir du pays en acceptant la réforme des universités, la réforme des retraites, ou encore la baisse des dépenses publiques. Ces Français qui ont voulu hier, comme ils voudront demain, vivre de leur travail et non de l’assistanat. Apprendre un métier plutôt qu’occupe des emplois subventionnés. Prôner la responsabilité contre la démission et les fausses promesses. Choisir l’ambition contre l’égalitarisme. La vérité et l’effort contre la démagogie et la facilité. Et contre un candidat donneur de leçons, brailleur, bailleur et rougissant, choisir Nicolas Sarkozy pour Président.

 

Débat télévisé du mercredi 2 mai : les réactions de Daniel Fasquelle

Publié le par ump62

Face a un Nicolas Sarkozy convaincant et digne, le candidat socialiste a fait une nouvelle fois preuve d'une incroyable arrogance et de beaucoup d'agressivité.

Donneur de leçon ignorant ou feignant d'ignorer les effets de la crise, François Hollande a aussi manqué totalement de sincérité. Répétant les petites phrases et les messages préparés par ses conseillers en communication, il n'a poursuivi qu'un seul but : plaire a tout prix. Car c'est sa seule ligne de conduite et le reflet de sa personnalité : dire à son interlocuteur ce qu'il a envie d'entendre même s'il faut changer plusieurs fois d'avis par jour !

A l'opposé, on a vu un Nicolas Sarkozy, capitaine courageux d'une France qui veut se donner les moyens de sortir au plus vite de la crise. Réduction des dépenses, indépendance énergétique, soutien a ceux qui travaillent, maîtrise de l'immigration...

Sur tous les sujets vitaux pour l'avenir de notre pays, le débat d'hier soir a clairement fait apparaître qu'il n'y a qu'un président possible, le président d'une France forte : Nicolas Sarkozy !