Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La France, terre de réussite : libérons les talents !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Mercredi 26 juin de 18h00 à 20h30
Siège de l’UMP : 238, rue de Vaugirard – 75015 Paris

Une majorité de jeunes entre 18 et 34 ans aimerait, s'ils le pouvaient, partir dans un autre pays, considérant que leur avenir est bouché en France et que leur réussite serait plus facile à l'étranger.

C'est un signal d'alarme à prendre au sérieux ! Lorsque la réussite est pointée du doigt, lorsque l'on confond l'égalité et l'égalitarisme, lorsqu'on sanctionne la prise de risque et qu'on tourne le dos au mérite, on fait fuir les talents et c'est toute la communauté nationale qui en souffre.

Il est temps de sortir de cette spirale infernale entretenue par François Hollande et sa majorité. Il est temps de libérer les talents et les énergies qui sont la force de la France !

Qu'ils soient professionnels, scientifiques, sportifs, artistiques, associatifs, familiaux, tous les chemins de réussite doivent être reconnus et valorisés. Ils sont une source d'épanouissement personnel mais aussi un moteur pour toute la société et une fierté pour toute une Nation.

  • Quelles sont les clés de la réussite en France ?
  • Comment encourager le développement des talents de chacun ?
  • Comment mieux concilier réussite individuelle et collective ?

Venez en débattre avec des personnalités à qui nous avons demandé de partager avec nous les clés de leur réussite, les enseignements qu'elles tirent de leur parcours, leurs attentes à l'égard du politique pour libérer le potentiel immense de notre pays.

Réservez dès maintenant votre place en confirmant votre présence à :

www.etats-generaux-ump.fr/convention

(Réponse obligatoire - nombre de places limité - pensez à vous munir d'une pièce d'identité)

Oui à des réformes de structures, non aux artifices de communication !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Lors de son discours d'ouverture de la conférence sociale, François Hollande a érigé deux grandes priorités : l'emploi et les retraites. Ces priorités sont aussi les nôtres. Il a ouvert des chantiers : financement de la protection sociale, apprentissage et alternance, réforme de la formation professionnelle, offres d'emplois non pourvues, équilibre financier du régime des retraites... Ce sont des sujets que nous avions placés au cœur de nos conventions sur le travail et la fiscalité. Je veux dire que, dans l'intérêt de la France et des Français, l'UMP est prête à soutenir François Hollande s'il oriente sa politique dans le sens d'un renforcement de la compétitivité au service de l'emploi et de la sauvegarde de notre système de retraites. Malheureusement, si les questions mises sur la table sont bonnes, les solutions proposées sont très en-deçà des besoins urgents de notre pays.

 

Le Magazine de l'Union - 60

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Congrès décentralisé des 28, 29 et 30 juin 2013

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Mercredi 19 juin 2013 :

 

Dans le Pas de Calais, trois bureaux de vote seront ouverts à Arras, Berck et Calais.

 

Mercredi 12 Juin 201

Le bureau politique statutaire de l'UMP a adopté ce matin à l'unanimité les modalités d'organisation du Congrès, qui se tiendra du vendredi 28 juin au dimanche 30 juin.

Les questions suivantes seront soumises au vote des adhérents de l'UMP :

1. Approuvez-vous les projets de Statuts, de Règlement intérieur et de Charte de la primaire issus des travaux de la Commission ad hoc de révision des statuts ?
2. Si le corps électoral a répondu oui à la première question, approuvez-vous que les nouveaux Statuts soient progressivement appliqués dans les conditions suivantes ?

- L’élection du Président de l’Union sera organisée en novembre 2015, au terme du mandat de la direction collégiale mise en place à l’issue de l’élection de novembre 2012 et, en conséquence, il ne sera pas procédé à une nouvelle élection en septembre 2013 ;

- Pour tenir compte des échéances électorales nationales à venir, l’élection des instances locales de l’Union, initialement prévue en octobre 2013, sera reportée au lendemain des élections sénatoriales de 2014 ;

- A titre transitoire, jusqu’à la prochaine élection des instances locales de l’Union, les membres élus du Bureau Politique seront renouvelés en tenant compte des sensibilités de l’Union

Découvrez les travaux de la Commission de révision de statuts et du réglement intérieur

Congrès décentralisé des 28, 29 et 30 juin 2013

L'exception culturelle ne saurait être une monnaie d'échange

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Le projet d'un accord de libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis offre des perspectives fantastiques pour la France : les Etats-Unis sont notre 6e client à l'échelle de la planète ; ils bénéficient d'une croissance qui pourrait largement profiter à notre économie en berne. Pour que cet accord soit pleinement bénéfique, nous devons immédiatement lancer les réformes structurelles qui renforceront la compétitivité française. Il faut en effet rétablir l'équilibre commercial avec les Etats-Unis, afin de produire et créer des emplois en France. Voilà l'enjeu majeur qui doit mobiliser d'urgence toutes nos énergies.

Mais en préalable à l'ouverture des négociations, il était impératif d'en fixer le cadre, sans la moindre ambiguïté. La France et le Parlement européen, ainsi que plusieurs de nos partenaires, s'opposaient à l'inclusion des questions culturelles dans les négociations commerciales. J'ai soutenu avec force cette position et je me réjouis de voir qu'un compromis a été trouvé : le mandat de négociation confié à la Commission européenne exclut - pour l'instant - la culture.

Je déplore cependant le fait que cette « exception culturelle » puisse être considérée comme provisoire. En effet,la Commission n'exclut pas de rouvrir ce débat à l'avenir. Le danger serait de considérer l'exception culturelle comme une monnaie d'échange dans le cadre des négociations. Il ne s'agit pourtant pas d'une affaire de circonstances ! Ce qui en est jeu, c'est une vision du monde, une vision de l'homme.

La culture a évidemment une dimension économique et il est toujours dangereux de la négliger, mais la réduire à cet aspect, c'est un péché contre l'esprit. La culture n'est pas une marchandise comme les autres, comme l'affirme la convention de l'Unesco entrée en vigueur en 2007 et ratifiée par plus de 120 pays, qui reconnaît « la nature spécifique des activités, biens et services culturels en tant que porteurs d'identité, de valeurs et de sens ». C'est lorsqu'elle prend sa source dans une histoire particulière, un patrimoine aimé, des références et des valeurs partagées que la culture donne sa pleine mesure et atteint l'universel. Quand elle est broyée par l'uniformité et l'obsession marketing, elle étouffe.

Comme le disait avec fermeté Jacques Chirac en 2002 pour justifier ce combat constant de la France en faveur de la diversité culturelle : « Les peuples veulent échanger leurs biens mais ils veulent garder leur âme. » Faire vivre l'âme des peuples et, à travers elle, favoriser l'épanouissement des femmes et des hommes, voilà le sens de notre engagement pour la culture. Il passe par un soutien à la diversité des créations et des productions, dans tous les domaines ; les mécanismes existants au niveau européen et français y participent largement. Au nom de quoi faudrait-il casser ce qui contribue à donner du sens à nos vies ?

François Hollande doit d'ailleurs comprendre qu'une position courageuse sur l'exception culturelle ne saurait tenir de seule et unique politique culturelle. Or, à ce jour, nous sommes bien en peine de dire quelle est l'ambition portée par son gouvernement : manque d'audace pour faire face à la nouvelle donne numérique, budget en baisse sans précédent par rapport aux autres ministères et absence de projets porteurs ; réforme audiovisuelle a minima visant seulement à rétablir la vieille procédure de nomination des patrons de chaînes publiques ; insuffisance de soutien et d'encouragement à nos artistes et créateurs qui sont mis au pilori lorsqu'ils réussissent...

La crise ne doit pas être prétexte à un étranglement de la culture. Au contraire ! Elle rend l'ambition culturelle plus nécessaire que jamais. Car la culture n'est pas une paillette pour les périodes fastes, c'est un élément aussi vital que l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons. Défendons le droit à la culture comme un droit de l'homme. Le droit de n'être pas uniquement considéré comme un consommateur ou un producteur, mais d'abord comme une personne, avec des racines et des rêves, avec des histoires qui font grandir, une aspiration à la beauté qui ouvre à l'essentiel, des expériences qui libèrent, des liens qui réunissent. Ayons conscience que le climat de déprime qui fragilise aujourd'hui la France n'est pas seulement le résultat du chômage, c'est aussi une crise de la culture !

 

 

Argumentaire - Réforme des retraites

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

La crise rend nécessaire la poursuite de la réforme des retraites que nous avions conduite en 2010.
Si François Hollande engage la réforme dont la France a besoin, l’UMP sera à ses côtés. Mais le débat est mal engagé : le rapport Moreau ne propose pas de solutions de long terme et François Hollande a fixé un cadre qui n’est pas à la hauteur des enjeux.
A l’inverse, l’UMP s’attachera à défendre 4 principes pour une réforme juste : éviter de nouvelles augmentations d’impôts ou la baisse des pensions des retraités ; rapprocher plus rapidement les différents régimes de retraites ; aller vers un allongement de la durée de travail en fonction de l’évolution de l’espérance de vie ; ne pas se limiter à des aspects comptables.

Un désaveu net, cinglant et sans appel de la politique de François Hollande

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Et de 8 ! Pour la huitième fois depuis le début du quinquennat de François Hollande, à la suite d'invalidations ou d'affaires, le Parti socialiste a perdu une élection législative partielle.

Oui à une réforme des retraites juste !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

 

La crise a considérablement dégradé les perspectives pour notre régime des retraites et rend nécessaire la poursuite de la réforme que nous avions conduite en 2010. Si la droite n'avait pas eu le courage de mener des grandes réformes, la situation serait infiniment plus grave.

Lire la suite...

Réforme des retraites : et un rapport de plus !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Le rapport Moreau vient d'être rendu au Premier Ministre, celui-ci ne montre aucune avancée concrète et n'est absolument pas à la hauteur des enjeux. Il y a pourtant urgence !

Lire la suite...