Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

4ème numéro du journal du groupe de l'Opposition régionale (UMP-UDI)

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Le 4ème numéro du journal du groupe de l'Opposition régionale (UMP-UDI) du Conseil régional est disponible. Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous...

L'UMP est stabilisée

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Article publié sur Le Journal du Dimanche le 14 juillet 2013

Le président de l'UMP interpelle François Hollande et refuse de polémiquer sur la rivalité Sarkozy-Fillon.

Qu'attendez-vous de l'intervention de François Hollande aujourd'hui ?
Avant de se demander ce que va dire le président de la République, en ce 14 juillet, il faut plutôt se demander si la France, telle qu'elle est gouvernée, est toujours fidèle à son idéal de liberté et d'universalité ! Or notre pays est étouffé sous une chape de plomb. Toute aspiration à la liberté d'entreprendre, de travailler, de réussir est entravée par le poids colossal des hausses d'impôts, des charges, des nouvelles normes. La dégradation de la note de la France par l'agence Fitch est, de ce point de vue, un nouveau signal d'alarme pour François Hollande.

Pensez-vous porter une alternative crédible ?
Nous travaillons à l'élaboration d'un solide projet d'alternance. Les Français doivent savoir qu'il existe un autre chemin. Je pressens qu'une aspiration à la liberté économique va souffler. L'UMP doit porter ce message. Cela ne doit pas être amalgamé avec l'ultralibéralisme. Libérer l'économie, c'est encourager les créateurs, réduire l'impact des charges, alléger le code du travail, abaisser les dépenses publiques. Nous devons passer d'une société de méfiance à une société de confiance.

L'exploitation des gaz de schiste, c'est une clé, selon vous ?
Dès lors que les technologies sont maîtrisées, que l'environnement est préservé, le gaz de schiste peut être une perspective exceptionnelle de croissance, d'emploi et de savoir-faire technologique pour les trente années qui viennent. Mais ceci à trois conditions : investir massivement dans le domaine de la recherche pour sécuriser l'environnement, modifier de manière révolutionnaire le code minier pour que les propriétaires du sol ne soient plus les grands oubliés et puissent percevoir, ainsi que les collectivités locales, une partie des revenus, et, enfin, ne renoncer en rien aux autres sources d'énergie, nucléaire compris.

En matière de défense, qu'auriez-vous fait de différent ?
Je vois arriver dans ce domaine tout ce que l'on pouvait redouter : François Hollande a fait du budget de la Défense une variable d'ajustement budgétaire. La suppression de 24.000 nouveaux postes dans la Défense en dit long sur le processus de déclassement stratégique dans lequel il est en train d'entraîner notre pays. Cela a des conséquences sur l'équilibre de nos territoires avec la fermeture de régiments ou de bases militaires, ainsi que sur le secteur industriel de la Défense qui représente 165.000 emplois directs et 15 milliards de chiffre d'affaires.

Vous avez lancé la semaine dernière une souscription pour rembourser la dette de campagne de Nicolas Sarkozy. Parviendrez-vous à atteindre les 11 millions avant le 31 juillet ?
Difficile de le dire, mais je me bats pour y arriver. Je suis très impressionné, très touché que tant de citoyens de toutes opinions répondent à l'appel que je leur ai lancé. Dix jours après le lancement de la souscription, nous avons déjà reçu près de 5 millions d'euros !

François Fillon réclame plus de transparence sur les comptes de l'UMP. Que lui répondez-vous ?
Il sait depuis toujours que les comptes sont à sa disposition. Je précise au passage que la dette de la campagne de Nicolas Sarkozy est une chose, la gestion de l'UMP en est une autre. Depuis mon arrivée, j'ai mis en place un plan de réduction drastique des dépenses dans la perspective de dégager des marges pour les prochaines campagnes électorales. Pas de contrats mirifiques avec des agences extérieures ou de meetings géants! Une gestion rigoureuse.

Génération France, votre club, versera-t-il son obole ?
Chacun devra faire en fonction de ses capacités, bien que le club Génération France n'ait, quant à lui, jamais bénéficié de financement de la part de l'UMP.

Après le discours de Sarkozy lundi à l'UMP, certains évoquent votre mise sous tutelle…
Drôle d'idée ! J'observe que, depuis le 18 novembre, un long chemin a déjà été accompli, malgré les sarcasmes, les caricatures, les attaques. Nous avons remporté sept élections législatives partielles, nous avons à l'heure actuelle 185.000 adhérents à jour de cotisation, dont 30.000 de plus en une semaine à la faveur de la souscription nationale. Le 30 juin dernier, 90.000 militants ont voté à 93% pour que je poursuive mon mandat jusqu'à son terme, fin 2015. Avec une équipe rassemblée, je prépare les municipales.

Avez-vous écarté, comme certains l'affirment, l'idée d'être candidat en 2017 ?
Ce n'est pas un sujet d'actualité. Même si les Français savent que j'ai décidé de consacrer ma vie au service de mon pays. Mais ceux qui pensent que l'on peut gagner 2017 sans gagner 2014 se trompent. La reconquête du cœur des Français commence dès maintenant et 2014 marquera l'émergence d'une nouvelle génération UMP.

François Fillon parle d'un parti "congelé". Que lui répondez-vous ?
Rien. Mon seul adversaire, c'est la politique socialiste. Mon seul objectif, c'est de servir la France et les Français.

Serez-vous derrière Nicolas Sarkozy s'il revient ?
Comme je l'ai déjà dit, je serai à ses côtés, quelle que soit sa décision.

Vous êtes le président de l'UMP jusqu'en 2015, mais toujours très impopulaire. Avez-vous des regrets ?
Tout cela est déjà bien loin. Pour moi, la page est tournée et l'UMP a désormais des institutions parfaitement stabilisées.

Avant d'arriver à la direction de l'UMP en 2010, vous aviez une image moderne. N'avez-vous pas peur de vous enfermer dans une image conservatrice, voire réactionnaire ?
Je ne me reconnais pas du tout dans ces termes. Le regret du passé est aussi dérisoire que l'obsession de la fausse modernité, surtout quand elle est dictée par le politiquement correct. Je crois à l'autorité pour protéger les Français face à la montée de l'insécurité et réparer les échecs de l'intégration. Je crois au courage pour réformer en profondeur notre économie. Je crois à la générosité pour aider les plus fragiles, en refusant l'assistanat. Sur ces valeurs, j'ai la conviction qu'on peut construire un projet d'avenir. C'est cela la vraie modernité.
 

Souscription nationale pour l'UMP : déjà 5 millions !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

5 millions : à l'heure où j'écris ces lignes, c'est le montant total des dons adressés à notre Mouvement depuis le lancement de notre Souscription Nationale, le 4 juillet dernier.

Ce chiffre parle de lui-même : la mobilisation, votre mobilisation est exceptionnelle !

Elle adresse un message fort à François Hollande, à son gouvernement, et à tous ceux qui voudraient voir notre Mouvement à terre.

Si vous avez déjà participé à notre Souscription Nationale, je vous remercie très chaleureusement. Votre mobilisation doit se poursuivre jusqu'à la fin du mois. Vous le savez, votre soutien contribue à redresser financièrement l'UMP.

Si vous ne nous avez pas encore fait votre don, je vous invite vivement à nous l'adresser dès maintenant. Il en va de la survie de notre Mouvement. Il nous reste 6 millions d'euros à trouver avant le 31 juillet.

Je compte sur vous, sur votre attachement aux valeurs défendues par notre famille politique.

Fidèlement,

Jean-François Copé
Président de l'UMP

 

Municipales : retour sur la consultation des adhérents de béthune

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Consultation des adhérents de Béthune : un nécessaire exercice de démocratie interne

 

Le Comité départemental de l’UMP du Pas de Calais s’est réuni le vendredi 28 juin 2013 à Arras afin d’attribuer les premières investitures pour les élections municipales de l’an prochain, dans les communes de - de 30 000 habitants.

 

Pour les communes de 30 000 habitants et plus, c’est la Commission Nationale d’Investiture qui est compétente pour donner les investitures. Pour le Pas de Calais, la CNI s’est réunie le mardi 2 juillet au siège national de l’UMP à Paris.

 

Pour la ville de Béthune, Laurent Bocaert et Pierre-Emmanuel Gibson ont, l’un et l’autre, sollicité l’investiture de l’UMP afin de conduire une liste soutenue par notre mouvement.

 

Daniel Fasquelle, Président du Comité départemental et Philippe Rapeneau, Secrétaire départemental, ont proposé de consulter les adhérents de Béthune, comme le stipulent nos statuts. Cette proposition a été validée par le Comité départemental le 28 juin dernier.

 

Les adhérents de Béthune ont donc été invités à participer à une consultation afin d’éclairer utilement le Comité départemental pour l’attribution de l’investiture UMP à Béthune.

 

La consultation a été organisée à bulletins secrets, dans le strict respect des statuts de l’UMP, sur la base d’une liste électorale établie par le Siège national à partir du fichier adhérents au 30 juin 2013.

 

Il ne pouvait pas en être autrement puisque les règles de l'UMP prévoient en pareille circonstance que l'on utilise un fichier vieux de moins de 6 mois.

 

A l’issue de cette consultation qui s’est déroulée le jeudi 11 juillet aux Brussel’s Café de Béthune, en présence de Philippe Rapeneau, Pierre-Emmanuel Gibson a recueilli 90,6 % des voix contre 9,4 % pour Laurent Bocaert.

 

Le Comité départemental de l’UMP du Pas de Calais, qui doit se réunir en septembre prochain, devrait donc tout naturellement entériner l’investiture de Pierre-Emmanuel Gibson qui a été plébiscité par les militants béthunois.

 

 

Daniel Fasquelle

Président du Comité départemental

 

Philippe Rapeneau

Secrétaire départemental

 

 

-9 juillet 2013 :

 

Nous rappelons aux adhérents de Béthune qu'ils sont conviés à une consultation le jeudi 11 juillet 2013 à 19h00 afin de se prononcer sur la future tête de liste aux élections muncipales investie par l'UMP.

Le résultat de cette consultation éclairera utilement le Comité départemental...

Il est important que vous soyez nombreuses et nombreux à participer à ce rendez-vous de la démocratie interne de notre mouvement.

 

Deux candidatures ont été enregistrées :

 

    -Laurent Bocaert

    -Pierre-Emmanuel Gibson

 

Cette consultation sera supervisée par Philiipe Rapeneau, Secrétaire départementa, et s'effectuera à partir du fichier à jour au 30 juin, conformément aux statuts de l'UMP.

 

Merci de vous munir d'une pièce d'identité - Pas de procuration.

 

-4 juillet 2013 :

 

Précisions :

 

Le règlement intérieur de l’UMP, texte qui a été approuvé par les militants lors du vote du Congrès exceptionnel des 28, 29 et 30 juin 2013, précise dans son article 3 :

 

«Dans les conditions prévues à l’article 5 des Statuts, les adhérents de l’Union à jour de cotisation au 31 décembre ou au 30 juin précédant un scrutin figurent sur la liste électorale de l’Union».

 

Ainsi pour les élections se déroulant au premier semestre, la liste électorale est arrêtée au 31 décembre de l’année précédente. Pour une élection au second semestre, la liste électorale est arrêtée au 30 juin.

 

Pour la consultation du 11 juillet prochain, le Siège national a donc demandé à Daniel Fasquelle et Philippe Rapeneau, organisateurs de cette consultation, d'utiliser le fichier au 30 juin 2013 comme base électorale. Ce fichier a été transmis par le Siège national, par mail, le lundi 1er juillet en fin de journée...

 

- 3 juillet 2013 :

 

Le Comité départemental de l’UMP du Pas de Calais s’est réuni le vendredi 28 juin 2013 à Arras afin d’attribuer les premières investitures pour les élections municipales de l’an prochain.

 

Pour la ville de Béthune, Laurent Bocaert et Pierre-Emmanuel Gibson ont, l’un et l’autre, sollicité l’investiture de l’UMP afin de conduire une liste soutenue par notre mouvement.

 

Daniel Fasquelle et Philippe Rapeneau ont proposé de consulter les adhérents de Béthune, comme le stipulent nos statuts.

 

Cette proposition ayant été acceptée par les deux candidats et validée par le Comité départemental, les adhérents de Béthune vont être invités par courrier à participer à une consultation militante le jeudi 11 juillet prochain.

 

Cette consultation des adhérent, à partir du fichier au 30 juin transmis par le Siège national, éclairera utilement le Comité départemental pour l’attribution de l’investiture UMP à Béthune.

 

Celle-ci se déroulera à bulletins secrets, de 19h00 à 20h15, en présence du Secrétaire départemental, et des deux candidats qui pourront s’exprimer brièvement (10 minutes maximum).

 

Il s'agit là d'un nouveau rendez-vous de la démocratie interne de notre mouvement.

 

Municipales : retour sur la consultation des adhérents de béthune

Souscription nationale : beaucoup ont donné, et vous ?

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Souscription nationale : beaucoup ont donné, et vous ?

Chers amis,

Comme vous le savez, toute notre famille politique s’est réunie ce lundi autour de Nicolas Sarkozy à l’occasion d’un bureau politique extraordinaire, pour faire face à la situation très grave à laquelle l’UMP est confrontée à la suite de la décision du Conseil constitutionnel.

Elus, cadres, adhérents, sympathisants, nous sommes tous mobilisés pour continuer à faire entendre la voix de l’UMP.

Depuis une semaine, des milliers de Françaises et Français répondent à la grande souscription nationale que nous avons lancée.

Cette mobilisation sans précédent témoigne de l’attachement des Français à la liberté d’expression de la première force d’opposition de notre pays. A travers leur soutien à l’UMP, ils manifestent leur volonté de ne pas laisser uniquement à la gauche et aux partis extrémistes le droit de s’exprimer.

Face à cette situation très critique pour la survie de notre famille politique, seul l’effort de chacun d’entre nous permettra de sauver l’UMP.

L’élan exceptionnel de ces derniers jours doit absolument se poursuivre.

Nous vous invitons à votre tour, si vous n’avez pas encore participé à la souscription nationale, à le faire au plus vite. Votre soutien financier, quel que soit son montant, est essentiel.

N’hésitez pas à parler de la souscription nationale autour de vous, à vos amis, vos collègues, à votre famille, même si tous ne partagent pas nos idées, car il s’agit de défendre le pluralisme de notre démocratie.

C’est grâce à la mobilisation du plus grand nombre de Françaises et de Français, que l’UMP pourra poursuivre son action : s’opposer à la gauche et proposer une alternative crédible pour sortir notre pays de l’ornière et redonner l’espérance aux Français.

Nous savons pouvoir compter sur les adhérents et les militants du Pas de Calais.

 

Daniel Fasquelle

Philipep Rapeneau

2ème Campus de la reconquête les 8 et 9 sept 2013

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

2ème Campus de la reconquête les 8 et 9 sept 2013

 

La première édition du Campus de la Reconquête s’était déroulée les samedi 8 et dimanche 9 septembre 2012 dans le Complexe des Tennis Couverts du Touquet-Paris-Plage.

 

Imaginé comme une véritable Université d’été de l’UMP à l’échelle régionale pour remobiliser les jeunes et les militants de l’UMP après les défaites électorales du premier semestre 2012, cet évènement régional s’est transformé au fil de l’été en évènement à caractère national de par la présence de nombreuses personnalités de l’UMP et une couverture médiatique nationale

 

L’édition 2012 en quelques chiffres :

 

- 250 jeunes participants sur les deux jours du Campus

- 600 militants et sympathisants à la réunion publique du samedi soir

- 25 personnalités nationales et régionales de l’UMP

- 15 médias nationaux, régionaux et locaux pour couvrir l’évènement

 

La deuxième édition du Campus de la Reconquête se déroulera les samedi 07 et dimanche 08 septembre 2013 sur le même site au Touquet-Paris-Plage. L’objectif est de réitérer le succès de l’édition 2012…

 

Temps forts qui rythment le programme du campus, les plénières seront l’occasion de rassembler tous les participants autour de thématiques centrales qui marqueront les élections municipales 2014 en donnant la parole à des figures nationales de l’UMP.

 

A moins d’un an des élections municipales, les 3 sessions de 4 ateliers simultanés porteront sur la préparation des candidats et des équipes de campagnes pour mener les combats municipaux.

Ces ateliers seront animés par des formateurs accompagnés d’élus pour allier l’aspect théorique à la pratique.

 

La réunion publique du samedi soir à 18h30 sera le point d’orgue du campus rassemblant les jeunes participants et les militants et sympathisants UMP de la région Nord-Pas-de-Calais.

Prenant la forme d’un véritable meeting de campagne, cette réunion marquera la rentrée politique de l’UMP dans la région et le point de départ de la dernière ligne droite vers les élections municipales.

 

A l’issue de la réunion publique, nouveauté de l’édition 2013, nous proposerons aux militants et sympathisants UMP du Nord-Pas-de-Calais de partager un grand barbecue en plein air avec les jeunes, les élus et les personnalités nationales.

 

Lundi 8 juillet 2013 : Bureau politique extraordinaire de l'UMP

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

La décision du Conseil constitutionnel de rejeter le compte de campagne de Nicolas Sarkozy place l’UMP dans une situation périlleuse.

 

Pour un dépassement, que nous avons contesté, d’environ 400 000 euros sur un budget de plus 22 millions EUR, l’UMP est privée de 11 millions EUR. Pour un dépassement de 2,1%, l’UMP perd 100% de financement public.

 

Cette décision, inédite à l’endroit d’un Président de la République sortant, ne doit pas entraîner l’extinction de la voix du premier parti de France, du premier parti d’opposition, du premier parti de la droite et du centre qui a rassemblé près de 17 millions de Français au soir du 6 mai 2012. Ce serait une menace pour la démocratie et l’expression du pluralisme dans notre pays. L’espace politique français ne peut être occupé uniquement par la gauche et les extrêmes.

 

C’est pourquoi Jean-François Copé a appelé tous les militants, qui s’engagent depuis des années à nos côtés, tous les sympathisants, qui partagent nos valeurs, tous les Français attachés au bon fonctionnement de notre République à répondre à la grande souscription nationale que j’ai lancée dès le 4 juillet 2013. Leur mobilisation sera vitale pour garantir qu’un grand parti de droite et du centre droit survive en France !

 

Compte tenu de la gravité de la situation et en accord avec Christian Jacob, Jean-Claude Gaudin et Jean-Pierre Audy, Jean-François Copé a immédiatement décidé de réunir un Bureau Politique extraordinaire élargi à l’ensemble des parlementaires, des Présidents des comités départementaux, des Secrétaires départementaux, des Responsables jeunes populaires et jeunes actifs de l’UMP pour discuter ensemble des décisions à prendre pour assurer la pérennité de notre parti.

 

Ce Bureau Politique extraordinaire se tiendra ce lundi 8 juillet 2013 à 17 heures en présence de Nicolas Sarkozy.