Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le jeudi noir de l'économie Française

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

 

 

 

 

François Hollande et Pierre Moscovici ont beau épuiser le registre sémantique de la novlangue socialiste pour tenter de masquer la réalité, la vérité cruelle est que la croissance recule en France au 3ème trimestre 2013.

C'est une mauvaise nouvelle car l'INSEE tablait jusqu'alors sur une stagnation de l'activité.

C'est la confirmation d'une situation économique catastrophique : depuis l'élection de François Hollande, notre pays n'a connu que deux trimestres de croissance pour 4 trimestres négatifs.

Pire, la France est à la traîne dans une Europe qui est à la traîne par rapport au monde. Quand la France recule de -0,1% au troisième trimestre, le PIB de la zone euro est en hausse de 0,1%, celui de l'Union européenne de 0,2%, et celui des États-Unis de 0,7%. L'Allemagne progresse de 0,3% et le Royaume-Uni de 0,8%. Selon Eurostat, en Europe, seuls Chypre (-0,8%) et la République Tchèque (-0,5%) font moins bien que la France…

Plus inquiétant encore, les investissements en France se sont effondrés de -0,6%, confirmant une tendance globale à la baisse depuis 4 trimestres. Cela augure mal d'une éventuelle reprise puisque le futur de la croissance dépend du niveau des investissements actuels.

Dans ce triste contexte, on voit mal comment le chômage pourrait baisser, sauf dans les discours hors-sol du gouvernement qui communique sur une baisse « acquise » du chômage des jeunes alors qu'il a progressé de +3% en septembre et de +3,9% sur un an.

L'urgence est extrême, il faut changer immédiatement de politique économique. Le gouvernement ne peut se contenter de nier la gravité de la situation et de pratiquer la méthode Coué.

 

Franck Riester
Secrétaire général adjoint de l'UMP
Député de Seine-et-Marne

 

 

 

 

Mobilisation pour un plan d'urgence pour le Nord-Pas de Calais

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Mobilisation pour un plan d'urgence pour le Nord-Pas de Calais

Daniel Fasquelle, Président de l'UMP du Pas-de-Calais, a écrit ce jour au Président de la République pour lui demander de mettre en place un plan d'urgence pour le département et la région qui souffrent d'un retard plus important encore que la Bretagne et sont violemment touchés par la crise avec une multiplication des faillites et plus sociaux.

"Faudra-t-il mener des actions violentes et enfoncer les portes des sous-préfectures pour être enfin entendus ?"

À ce sujet, le député UMP du Pas-de-Calais s'est félicité de ce que Daniel Percheron brise enfin le silence en réclamant lui aussi une discrimination positive en faveur de la région, revendication que l'on entendait sans cesse dans la bouche des élus socialistes sous Nicolas Sarkozy mais qui avait bizarrement disparu des discours depuis l'élection de François Hollande...

Comme Daniel Percheron, Daniel Fasquelle se dit scandalisé que l'argent public coule à flot ailleurs "alors que nous n'avons qu'un ruisseau dans la région" où, pourtant, le taux de chômage est de plus de 4 points supérieur à la Bretagne et l'espérance de vie deux fois inférieure.

"Comment accepter, dans ces conditions, les déclarations du Premier ministre à Marseille au sujet de la rénovation de la gare Saint-Charles et les annonces en faveur de la Bretagne lors que nous n'avons toujours pas, par exemple, d'engagement ferme pour le canal SEINE-NORD" s'est demandé le député du Pas-de-Calais.

En attendant une réponse à son courrier, Daniel Fasquelle a lancé une pétition. Si vous soutenez sa démarche, vous pouvez le faire savoir en adressant un mail à l'adresse suivante :

 

pourunplanurgence5962@gmail.com
 

Mobilisation pour un plan d'urgence pour le Nord-Pas de Calais

Le miracle de la Marne a inspiré l'appel de Londres

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Nous commémorons, le 9 novembre 2013, les 43 ans de la disparition du Général de Gaulle. Nous sommes aussi à l'avant-veille du 11 novembre, qui est l'occasion pour la Nation unanime de rendre hommage à la longue cohorte de nos aînés, pour la plupart anonymes, qui ont donné leur vie pour la France entre 1914 et 1918.

La mémoire du Général de Gaulle reste associée à jamais au formidable refus de la capitulation de 1940 et à l'honneur sauvegardé de la France. Mais on oublie trop souvent qu'avant d'être l'âme de la France libre, le Général de Gaulle a été un héros de la Grande Guerre. Je crois d'ailleurs que c'est largement dans son expérience intime de la guerre de 1914-1918, durant laquelle il fût gravement blessé et prisonnier, que le Général de Gaulle a puisé l'inspiration de la Résistance en 1940.

Il l'avait dit lui-même lorsqu'il avait commémoré les 50 ans de la bataille de la Marne. Après s'être rendu à Meaux, Esternay et Bar-sur-Aube, il s'était adressé le 6 septembre 1964 à la foule sur le parvis de la cathédrale de Reims. Il avait rappelé combien le miracle de la Marne avait inspiré l'appel de Londres : « quand, après un quart de siècle, d'immenses malheurs fondirent sur la Patrie, c'est la confiance en son destin, enflammée sur la Marne, en septembre 1914, qui inspira la foi et l'espérance de ceux qui ne renoncèrent pas ». Dans ce très beau discours, il avait souligné que la survie de la France en 1914 avait tenu au courage de « la Nation en armes » à la perception de la « discordance qui se faisait jour chez l'ennemi » et à la solidité du Général Joffre qui ne s'était pas laissé aller à « ce renoncement du chef par où passe toujours le désastre ».

Ne jamais douter des ressorts profonds de la Nation, ne jamais surestimer l'adversité, ne jamais faillir dans son aptitude au commandement : voilà ce qui a évité l'effondrement total de la France en septembre 1914 comme à l'été 1940. Voilà ce qui a permis le sursaut.

Les circonstances actuelles ne peuvent être comparées aux tragédies du siècle dernier. Mais s'il est vrai que « chaque action passée dans la vie d'un peuple entre en compte dans son avenir » alors nous devons avoir en tête qu'en 2013 aussi la France, pour rebondir, a besoin d'un véritable chef, courageux et clair, capable de mobiliser la Nation autour d'un objectif qui transcende les intérêts particuliers.

C'est, je le crois, ce qui manque aujourd'hui à notre pays. François Hollande, prisonnier des accords partisans et des engagements trompeurs de sa campagne, n'arrive pas à fixer un cap qui rassemblerait tous les Français. Il met ses pas dans ceux de Guy Mollet plutôt que dans ceux de de Gaulle. Mais ne désespérons pas : dos au mur, à l'heure où les plus optimistes doutaient, le peuple français a toujours su trouver en lui les ressources nécessaires pour se montrer à la hauteur du rang si particulier qu'il a tenu dans l'Histoire

Dégradation de la note de la France par Standard and Poor's : grâce à François Hollande, la France n'est plus qu’une puissance moyenne en Europe

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

L'agence de notation Standard and Poor's vient de dégrader la note de la France.

En deux ans, la France est devenue l'homme malade de l'Europe. Avec ce déclassement, nous rejoignons le groupe peu glorieux de ce que l’on qualifie les puissances moyennes européennes. Avec une telle note, nous aurons du mal à peser en Europe.

Cette décision ne surprendra que les aveugles qui nous gouvernent. Avec plus de 1000 plans sociaux cette année, plus de 1600 chômeurs en plus tous les jours depuis l'arrivée de François Hollande au pouvoir et la destruction méthodique de notre appareil de production, le Gouvernement démolit notre économie.

Hollande, ouvre les yeux ! La France tombe.

Philippe Juvin
Député européen
Conseiller politique de l'UMP

La décision de François Hollande de ne pas se rendre au Congrès des Maires est une dérobade face au mécontentement des élus locaux

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Pour Michèle Tabarot, Secrétaire générale de l'UMP et Présidente de l'Association Nationale pour la Démocratie Locale, la décision de François Hollande de ne pas se rendre cette année au Congrès des Maires est une nouvelle dérobade du Chef de l'Etat dans une période où les élus locaux attendent des réponses sur leurs préoccupations majeures. Les motifs de colère sont multiples : la réforme des rythmes scolaires n'est pas financée, la baisse des dotations s'amplifie, le transfert de l'urbanisme aux intercommunalités, les pénalités et les contraintes toujours plus nombreuses... Les élus ont le sentiment d'être tantôt bouc-émissaires, tantôt victimes des réformes engagées par le gouvernement à marche forcée et veulent que le Chef de l'Etat les écoute enfin ! Dans ce contexte, l'absence du Président au Congrès des Maires apparaitrait comme un signal de plus d'un pouvoir en manque d'autorité, de crédibilité et surtout de courage pour se confronter aux élus locaux qui se souviennent, il est vrai, de la vaine polémique autour de la liberté de conscience des Maires qui n'a débouché sur rien.

Retraites : fausse réforme, vrai rejet

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Le Sénat à majorité socialiste vient de rejeter la réforme des retraites proposée par le Gouvernement socialiste. Il ne s'agit pas d'un rejet à une voix près ; il s'agit d'un rejet à l'unanimité, sénateurs socialistes compris.

La prétendue « réforme » socialiste des retraites n'avait fait qu'alourdir les impôts sur les travailleurs et les retraités. A projet bancal, rejet brutal. On se souvient que le Gouvernement, parti d'une grande conférence sociale, était arrivé à une grande préférence électorale : sacralisation de la retraite des fonctionnaires et maintien des régimes spéciaux.

Sa lâcheté est aujourd'hui sanctionnée.

Dorénavant, le Gouvernement semble minoritaire au sein même de sa majorité. François Hollande et Jean-Marc Ayrault ne peuvent tenir leur majorité effrayée par les résultats catastrophiques du Gouvernement. Il est grand temps de changer de politique !

Sébastien Huyghe
Délégué général adjoint de l'UMP
Député du Nord

Argumentaire - Chômage : un mois de septembre catastrophique

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

•2 000 personnes ont perdu leur emploi chaque jour du mois de septembre. C'est un chiffre catastrophique.
 
•Aucun artifice ne permet de masquer l'explosion du chômage depuis l'élection de François Hollande.
 
•Il faut d'urgence changer de politique de l'emploi en baissant les charges et les normes.
 

Argumentaire - Epargne / Ecotaxe : l'incompétence du gouvernement

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

•François Hollande a porté la pression fiscale à un niveau historiquement haut qui est insupportable pour les Français.
 
•La taxation rétroactive de l'assurance vie et l'écotaxe ne sont pas supportables dans ce contexte de matraquage fiscal.
 
•À force de revirements et de brutalité, la confiance est rompue entre les Français et ce gouvernement.
 
•L'UMP propose de réduire les dépenses pour baisser les impôts et redonner espoir aux Français.