Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gravité des problèmes, vacuité des solutions

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

La Commission européenne a décidé de placer notre pays « sous surveillance renforcée », ce mercredi 5 mars. Cette décision, qui ne peut que désoler tous ceux qui aiment profondément la France, n'est pas une surprise pour l'UMP qui tire depuis des mois le signal d'alarme au sujet de la dérive de nos comptes publics, de l'érosion de notre compétitivité et de l'explosion inédite du chômage.
 

Argumentaire - Chômage : 6 millions de personnes inscrites à Pôle Emploi

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

  • Le chômage a fortement augmenté au mois de janvier.
     
  • Malgré les dénégations du gouvernement, la France n'a jamais compté autant de demandeurs d'emploi. C'est la conséquence de la politique inefficace de François Hollande alors que le chômage baisse ailleurs en Europe.
     
  • Il faut changer tout de suite de politique et baisser, en urgence, les impôts, les charges, les dépenses, les normes, les contrôles qui étouffent l'économie et mieux former les Français tout au long de leur vie.

Mise au point après les accusations mensongères du Point

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Le magazine « Le Point » lance cette semaine une manoeuvre lamentable mettant en cause sans aucun fondement la gestion financière de l'UMP et de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. L'hostilité de Franz-Olivier Giesbert à l'égard de Nicolas Sarkozy et de Jean-François Copé est de notoriété publique ; elle s'exprime ouvertement depuis de longs mois, à longueur d'éditoriaux haineux et de foucades télévisuelles pathétiques.

Un nouveau seuil a été franchi cette semaine avec des accusations malhonnêtes et des insinuations écoeurantes qui relèvent d'une volonté délibérée de nuire : chiffres erronés, erreurs grossières, raccourcis trompeurs... La couverture et l'article du Point sont un modèle de manipulation.

Jean-François Copé, président de l'UMP, a demandé à Maître Temime, avocat au barreau de Paris, de porter plainte pour diffamation contre « Le Point » et les journalistes qui ont signé cet article afin de démonter cette opération qui n'a qu'un but : déstabiliser l'UMP et son président à quelques semaines du scrutin crucial des élections municipales.

Déclaration de Jean-François Copé

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Message de Jean-François Copé aux adhérents et sympathisants de l'UMP

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Dans moins de 30 jours, les Français seront appelés aux urnes à l'occasion des élections municipales. C'est un rendez-vous majeur pour notre pays qui est en proie à une crise profonde et qui a tant besoin de voir grandir une nouvelle espérance. C'est aussi une étape décisive pour notre famille politique, entièrement mobilisée pour briser le monopole de la gauche au pouvoir et reconquérir la confiance des Français.
 

Accessibilité pour les personnes handicapées : le Gouvernement recule le respect de nos obligations légales !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Avec la loi de février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, la loi donnait dix ans aux transports et aux établissements accueillant du public (boutiques, écoles, transport, services publics…) pour se mettre aux normes d'accessibilité. Mais le gouvernement Ayrault a décidé de rallonger les délais et de revenir sur le principe de l'accessibilité pour tous, qui concerne pourtant des millions de personnes, celle-ci étant loin d'être une réalité. Il y a quelques jours, l'Association des paralysés de France publiait son baromètre annuel révélant qu'environ 50 % des écoles et seulement 42% des réseaux de bus étaient accessibles aux personnes à mobilité réduite.

En 2012, la ministre déléguée aux Personnes handicapées et la Lutte contre l'exclusion, Marie-Arlette Carlotti, s'était engagée à «maintenir le 1er janvier 2015 comme date butoir ». Encore une promesse non tenue par le Gouvernement Ayrault.

HANDI POP' tient à manifester son vif mécontentement à l'égard d'une telle décision qui, une fois de plus, cède à la facilité au lieu de s'engager à bras le corps dans la lutte contre les discriminations liées au handicap.

Le 20 février dernier, notre famille politique, a organisé une convention nationale pour relancer une politique du handicap ambitieuse et pragmatique. Nous avons appelé l'Etat à assumer son rôle en la matière et à ne pas se "défausser" sur les collectivités locales, ni reporter l'objectif d'accessibilité. L'esprit de la loi du 11 février 2005 nous est très précieux à chacun et nous souhaitons qu'il soit enfin véritablement applicable dans tous les domaines de la vie en société. Le handicap doit être le champ essentiel et premier de la solidarité nationale !

Jean-François COPE : Pour l'emploi, une autre politique est indispensable

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

En janvier, 23.600 personnes supplémentaires se sont inscrites à Pôle Emploi. Depuis l'élection de François Hollande, il y a eu 952,5 chômeurs en plus chaque jour. Il est plus qu'urgent d'engager les réformes de structure nécessaires.

Rythmes scolaires : les masques tombent et les familles vont payer

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Rythmes scolaires : les masques tombent et les familles vont payer

Les masques sont tombés. A Lyon, Gérard Collomb vient d'acter le fiasco financier de la réforme des rythmes scolaires en annonçant qu'il allait faire payer les familles.
En décidant de créer un forfait qui coûtera aux parents jusqu'à 20 euros par an et par enfant pour financer la réforme des rythmes scolaires, Gérard Collomb confirme les difficultés d'organisation et le coût caché d'une réforme bâclée et non financée.

Dans d'autres villes de France, la facture est aussi présentée aux familles comme à Mandeure dans le Doubs, où les parents devront débourser 20 euros par mois.
Depuis des mois, avec des milliers de maires, de parents, de professionnels de l'Education de droite comme de gauche, je tire le signal d'alarme sur la réforme des rythmes scolaires dont le coût retombera inévitablement sur les communes et les familles.

Aujourd'hui, la vérité éclate au grand jour, voici donc la « taxe Peillon » qui se met progressivement en place, comme je l'avais annoncé, dans toutes les communes de France.
Cet énième impôt est insupportable alors que la pression fiscale est devenue insoutenable pour les Français, notamment les familles nombreuses qui sont ponctionnées comme jamais.
Il est insupportable car il vise à payer une réforme dont le contenu pédagogique est très incertain et loin d'être prioritaire. Nous perdons de l'énergie et des moyens sur la question des rythmes scolaires alors que la lutte contre l'illettrisme devrait être le premier chantier de l'école primaire.

Le moyen le plus sûr d'obtenir l'annulation de la taxe Peillon est de sanctionner sévèrement la gauche lors des prochaines élections municipales.
J'appelle tous les Français qui ne veulent pas payer les frais de cette réforme à désavouer les candidats de la gauche et à voter dès le premier tour pour les candidats UMP. Une victoire de l'UMP aux élections municipales obligera François Hollande à retirer cette réforme.

Eric Woerth en déplacement à Boulogne le 3 mars 2014

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Eric Woerth

Député de l’Oise, Maire de Chantilly

 

viendra soutenir la liste

d’opposition et de rassemblement pour Boulogne-sur-mer

il s'exprimera  notamment sur le thème

« Municipales 2014 : Enjeu Local, Enjeu National »

 

David Dubois et ses colistiers présenteront

le programme de « Boulogne c’est vous »

 

La réunion se déroulera dans la salle privée

Restaurant de la Haute Ville

60, rue de Lille - Boulogne-sur-mer

Lundi 3 mars à 20h

La question du handicap relève de la solidarité nationale

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Convention après convention, l'UMP construit depuis bientôt deux ans son projet politique. Si toutes les propositions concernant les aspects régaliens et économiques, de l'égalité des chances, des droits et des devoirs ont été validés à plus de 90% lors du Conseil national du 25 janvier dernier, de nouvelles propositions ont vu le jour ce jeudi au sortir de la convention sur le handicap.