Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jérôme LAVRILLEUX, tête de liste aux élections européennes

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Jérôme LAVRILLEUX, tête de liste aux élections européennes

Jérôme LAVRILLEUX – Conseiller général de l’Aisne depuis 2002 et candidat aux élections européennes

Elu de terrain de notre grande région Européenne, je veux me faire votre porte-parole au Parlement Européen.

C’est parce que j’aime l’Europe que j’en veux une autre et que grâce à vous, je veux la changer.

L’Europe doit protéger notre mode de vie. L’Europe doit protéger ses citoyens en instaurant de véritables frontières afin de garder le contrôle de ses flux migratoires. L’Europe doit défendre les Nations qui la composent. L’Europe doit être la garante de la bonne santé économique de ses entreprises et de ses salariés face à la mondialisation.

Je veux défendre une Europe de la réciprocité.

Nos quatre régions ont, dans l’histoire, payé un lourd tribut notamment lors des deux derniers conflits mondiaux qui ont déchiré notre continent.

Nos quatre régions ont beaucoup apporté à notre grand et beau pays. Nous sommes le berceau du développement agricole, culturel, cultuel et industriel de la France.

Après avoir tant donné pour notre pays et notre continent, il est temps qu’enfin nous puissions bénéficier d’une vraie solidarité de la part de notre pays et de l’Union Européenne.

Jérôme Lavrilleux

http://www.umpnordouest2014.fr

 

La circonscription Nord-Ouest, regroupe les électeurs des régions :
      – Basse-Normandie
      – Haute-Normandie
      – Nord-Pas-de-Calais
      – Picardie
Jérôme LAVRILLEUX, tête de liste aux élections européennes

Parce que nous sommes patriotes, nous voulons transformer l’Europe

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Dans moins de six semaines les Français seront appelés aux urnes afin d’élire leurs 74 députés au Parlement européen. Ce 25 mai, pour beaucoup de Français, ce sera l’occasion de sanctionner, à nouveau, la gauche au pouvoir. Après son revers cinglant aux municipales, François Hollande a gardé la même équipe et la même ligne politique. Puisque le premier avertissement adressé par les électeurs en mars a été méprisé, seul un second désaveu en mai pourra le contraindre à sortir de l’impasse dans laquelle il enferme la France.

 

A noter :

Grande réunion publique

avec Jérôme LAVRILLEUX

tête de liste aux élections européennes

le jeudi 22 mai 2014 à 20h00

à la salle du Minck, 2 rue Delannoy, à Calais

 

Les Français attendaient un plan de bataille, ils ont eu un plan de com'

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Après la sanction historique que les Français ont infligée à François Hollande et à la gauche lors des élections municipales, faisant de l'UMP le premier parti de France, nous étions en droit d'espérer que Manuel Valls annonce un profond changement de cap à l'occasion de son discours de politique générale. Peine perdue : les Français attendaient un plan de bataille, ils ont eu droit à un plan de com' !
 

Argumentaire - Rythmes scolaires : pour la libre application de la réforme

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

  • Nombre de candidats qui ont gagné lors des municipales ont fait campagne contre la réforme des rythmes scolaires. C'est l'une des raisons de la débâcle électorale de la gauche.
     
  • Pourtant, Manuel Valls comme Benoît Hamon, nouveau ministre de l'Éducation, refusent d'entendre les inquiétudes qui se sont exprimées sur le terrain.
     
  • Tant que le gouvernement n'aura pas pris en compte les revendications des élus, des professionnels et des parents, l'UMP poursuivra son combat pour le libre choix pour les communes d'appliquer la réforme des rythmes scolaires

 

Cliquez sur le lien ci-dessous :

http://www.u-m-p.org/sites/default/files/fichiers_joints/articles/2014-04-11_-_argumentaire_ump_-_rythmes_scolaires.pdf

Les Français attendaient un plan de bataille, ils ont eu un plan de com'

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Après la sanction historique que les Français ont infligée à François Hollande et à la gauche lors des élections municipales, faisant de l'UMP le premier parti de France, nous étions en droit d'espérer que Manuel Valls annonce un profond changement de cap à l'occasion de son discours de politique générale. Peine perdue : les Français attendaient un plan de bataille, ils ont eu droit à un plan de com' !

Argumentaire - Discours de politique générale : Manuel Valls fait du François Hollande

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

  • Le discours de Manuel Valls est d'abord un aveu d'échec, un réquisitoire violent contre la politique menée depuis 2 ans et dont il est coresponsable.
     
  • Manuel Valls a fait des annonces faciles et reporte à demain toutes les décisions courageuses. Reste une terrible inconnue : qui va payer ? La dette d'aujourd'hui, c'est l'impôt de demain.
     
  • Manuel Valls fait l'impasse sur les attentes urgentes des Français (marché du travail, sécurité, école, logement…).Pour lui, il est urgent d'attendre alors que la situation de notre pays impose des décisions rapides et radicales.

Manuel Valls n'a pas entendu le message des électeurs : aucun changement, mêmes entêtements, mêmes reniements !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Devant les députés, le nouveau premier ministre a prononcé un discours décevant, sans aucun souffle, sans aucune annonce nouvelle. Alors que l’on pouvait s’attendre à un discours de rupture, Manuel VALLS s’est contenté de jouer les AYRAULT bis.


Plus grave encore, son intervention a démontré que le message des électeurs n'a pas été entendu.


Un exemple parmi d’autres, mais un des plus frappants : la réforme des rythmes scolaires n’est pas remise en cause alors qu’elle est unanimement condamnée.


Sur un autre plan, Manuel VALLS promet aux Français la même politique économique et fiscale illisible que son prédécesseur : des baisses d'impôts après le matraquage fiscal, des économies non financées et sur lesquelles règne le plus grand flou sauf… pour les collectivités et les nouveaux maires !


Aux mêmes entêtements répondent les mêmes reniements : après s’être opposé à la réforme des collectivités territoriales et au conseiller territorial, le gouvernement entend rapprocher départements et régions et supprimer la clause de compétence générale qu’il vient pourtant de rétablir !


Nous avons donc entendu  un Premier ministre sans aucune marge de manœuvre, coincé entre les annonces du Président et les exigences contradictoires de sa majorité.


C’est de mauvais augure pour la suite du quinquennat. Les mêmes mesures conduiront aux mêmes échecs.  

Daniel Fasquelle

 

 

Le tourisme mérite un Secrétaire d'Etat dédié !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

C'est en tant que co-présidents du Club France Terre de Tourisme*, qu'avec  Pascal Terrasse, Député PS de l’Ardèche, nous souhaitons interpeller  l’actuel gouvernement et le Premier Ministre, M. Manuel Valls, sur la nécessité de nommer un Secrétaire d’État dédié au Tourisme.  
En effet, le tourisme est le premier secteur économique français. Il représente :

· 1,1 millions d’emplois directs et 1 million d’emplois induits

· 7, 3% du PIB

· Près de 8 milliards d’euros d’excédent commercial

· 83 millions de visiteurs internationaux en 2012.

Alors que le Président de la République a annoncé que le tourisme devait être une priorité nationale et qu’il s’agit d’un des rares secteurs en pleine croissance internationale malgré un contexte de crise, il est plus que jamais nécessaire que la France mène une politique touristique dynamique et ambitieuse et conserve son statut de grande destination touristique. Un Secrétaire d’État dédié au Tourisme serait la preuve d’un véritable engagement national et de la prise en compte des enjeux de la filière pour les années à venir.

Daniel Fasquelle

 
 
* : Le Club France Terre de Tourisme a été lancé en juillet 2009 et compte près de 200 parlementaires. Il a pour objectif de rassembler les professionnels du tourisme et les pouvoirs publics afin de favoriser les échanges et le développement de ce secteur porteur pour la France.
Le Club a également publié un ouvrage « Parlons tourismes » paru aux éditions du Rocher en mars 2012. En donnant la parole aux professionnels du tourisme et à des représentants politiques, son auteur Xavier LOUY montre que l’engagement de l’État au niveau national est un souhait partagé par des nombreux acteurs et une nécessité pour l’élaboration d’une politique touristique ambitieuse.
Le Bureau du Club est composé de 4 parlementaires engagés de longue date dans les questions relatives au tourisme :
Daniel Fasquelle, Député-Maire du Touquet,
Pascal Terrasse, Député et Président du CG de l’Ardèche,
Jean Besson, Sénateur de la Drôme,
Pierre Hérisson, Sénateur de Haute-Savoie,
Et, d’un Délégué général,
Thierry Baudier, Ancien Directeur Général du GIE Maison de la France.

L'UMP appelle le nouveau Premier ministre à retirer la loi Taubira

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Place Beauvau, Manuel Valls a été un tigre de papier. Au fil des mois, la force des mots s'est dissipée : seule la faiblesse des actes s'est révélée. Le ministre de l'intérieur a échoué à lutter contre l'insécurité, contre les cambriolages et contre les agressions. Il a trop souvent cédé à la ministre de l'injustice, Madame Taubira : l'inefficacité judiciaire désespère les policiers et les gendarmes.

Le nouveau Premier ministre doit entendre la détresse de ces dizaines de milliers de Français victimes du laxisme doctrinaire de Madame Taubira.

L'Assemblée nationale, dans quelques jours, est saisie du projet de loi Taubira, qui supprime les peines planchers des délinquants récidivistes et aurait pour effet de libérer, dans les trois ans, environ 5 000 délinquants.

Au-delà des mots, il faut des actes : il faut que le nouveau Premier ministre retire la loi Taubira. C'est une urgence, pour l'intérêt général, pour la sécurité nationale.