Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Elections européennes - le projet de l'UMP

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Rythmes scolaires : Manuel Valls doit revoir très vite sa copie !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Vous êtes nombreux, parents, enseignants et élus à me faire part de vos inquiétudes quant à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. C'est en votre nom que j'ai adressé, au Premier Ministre Manuel Valls, le courrier ci-dessous.
 
Il nous faut aussi nous mobiliser pour que le gouvernement revienne très rapidement sur cette mesure très difficile à appliquer dans la plupart des communes, notamment en milieu rural.
 
Je vous propose ainsi de télécharger, de remplir et de signer la pétition ci-jointe pour demander le retrait pur et simple de cette réforme !
 
Daniel Fasquelle
 
Mon courrier au Premier Ministre :
 
Monsieur le Premier Ministre,
 
Votre Gouvernement a adopté le 24 janvier 2013 le décret n°2013-77 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires.
 
Ce décret prévoit, pour l’essentiel, que l’enseignement sera dispensé dans le cadre d’une semaine scolaire de 24 heures d’enseignement réparties sur 9 demi-journées incluant le mercredi ou samedi matin et que des activités pédagogiques périscolaires en groupes restreints seront mises en place.
 
Depuis l’application de ce décret, de nombreux Maires de ma circonscription, mais également beaucoup de parents et d’enseignants, me font part quotidiennement de leur incompréhension et des difficultés insurmontables qu’ils rencontrent pour mettre en place cette réforme.
 
La réforme des rythmes scolaires impacte directement les collectivités territoriales, tant en terme d’organisation du personnel et des transports en commun, qu’en terme de finances publiques.
 
La plupart des Maires que je rencontre m’ont fait part de leurs grandes difficultés à trouver des locaux adaptés, et surtout des animateurs expérimentés.
 
La quasi-totalité d’entre eux ont du mal à financer la réforme car pour un grand nombre de communes, le coût est supérieur aux 150 euros annoncés par le Gouvernement, et pour certaines, il est même supérieur à 300 euros, sans compter également les relations particulièrement difficiles que celles-ci rencontrent avec la CAF concernant le financement.
 
Les parents d’élèves, quant à eux, sont unanimes pour souligner la trop grande fatigue qu’induit cette réforme pour les enfants et dénoncent un recrutement actif et incertain d’intervenants difficilement qualifiés a la fois dans l’encadrement des enfants et dans un domaine d’activité particulier.
 
Ils sont unanimes enfin pour dénoncer la mise en péril de tout un panel d’activités extra-scolaires.
 
Toutes ces difficultés relevées par les élus, les chefs d’établissements, les professeurs des écoles et les parents d’élèves, ne peuvent que s’amplifier en 2014 quand un surcroît de communes devra appliquer la réforme et après 2014 quand le financement public s’arrêtera.
 
Je souhaiterais donc, Monsieur le Premier Ministre, que le Gouvernement écoute l’exaspération des français et reconsidère cette réforme.
 
En espérant que ce courrier puisse retenir toute votre attention, je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, en l’assurance de ma haute considération.
 
La pétition à télécharger,  à signer et à déposer ou envoyer à la permanence parlementaire de Berck-sur-mer, Bd de l'Impératrice :
 Rythmes scolaires : Manuel Valls doit revoir très vite sa copie !

Suppression des APL : les Jeunes Populaires tirent la sonnette d'alarme pour les étudiants des classes moyennes

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Les Jeunes Populaires, premier parti politique jeune de France, tirent la sonnette d'alarme alors que selon des informations concordantes et sans aucun démenti de la part des ministres interrogés sur le sujet, le Gouvernement a prévu de supprimer à l'Aide personnalisée au logement pour les non-boursiers.

En effet, le logement est le premier poste de dépense des 1 400 000 étudiants français qui décident de loger dans leur propre appartement.

Alors que l'Etat cherche à rogner plusieurs millions pour boucler son budget, nous ne pouvons accepter cette mesure dangereuse.

Après les records de chômage chez les jeunes, après l'échec cinglant des emplois d'avenir et des contrats de génération, après la volonté de supprimer la prime à l'apprentissage, ce serait une nouvelle menace pour l'avenir de la jeunesse de France, qui ne demande qu'à étudier et travailler.

70% des étudiants français ne bénéficient d'aucune bourse et comptent sur cette aide de 190 € (en moyenne) alors que leurs conditions de vie se dégradent.

Plutôt que créer des usines à gaz couteuses, des recrutements d'enseignants à foison, le Gouvernement devrait déjà maintenir les dispositifs d'aide existants qui ont fait leur preuve et qui permettent aux jeunes de prendre leur autonomie.

Si cette mesure était confirmée, elle serait la première grande décision de Madame Najat Vallaud-Belkacem en tant que ministre de la jeunesse ! Triste entrée en matière.

Ce Gouvernement, derrière ses grands discours jeunistes, aura plongé la jeunesse française dans un tel doute sur son avenir que les jeunes Français voient désormais leur avenir ailleurs !

Affaire Morelle : la faillite morale c'est maintenant

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Après la débâcle économique, l'échec social, la fracture sociétale, la gifle électorale voici venu le temps pour la gauche au pouvoir de la faillite morale.

Depuis des années, le PS prétend exercer dans notre pays le magistère de la vertu en politique.

Les nombreuses affaires politico-financières qui l'ont frappé tout au long de son histoire n'ont provoqué aucune remise en cause, aucun examen de conscience.

Aujourd'hui, avec la démission de M. Aquilino Morelle, l'un des plus proches conseillers du Président Hollande, à la suite d'une possible situation de conflits d'intérêt, c'est le cœur même de ce pouvoir qui est touché de plein fouet par un nouveau scandale d'État.

Depuis deux ans, l'impartialité de l'État est remise en cause quotidiennement malgré les promesses du candidat Hollande :

  • par l'affaire Cahuzac, qui dans ses prolongements, révèlera un jour qui savait quoi et qui a couvert qui.
  • par l'utilisation systématique des écoutes téléphoniques au détriment d'un ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy, sans aucun fondement juridique.
  • par des nominations quotidiennes à caractère politique comme celle qui est intervenue à la tête de la Société du Grand Paris pour y faire entrer un ancien collaborateur de J-M. Ayrault.

La démission de M. Aquilino Morelle démontre une fois de plus l'hypocrisie de la gauche au pouvoir, plus grande donneuse de leçons de transparence démocratique dans l'opposition et incapable de se les appliquer à elle-même.

Comme dans l'affaire Cahuzac, M. Hollande va-t-il nous rejouer l'air du « ravi de la crèche », celui qui ne comprenait rien, qui ne savait rien et qui joua les autruches pendant de nombreux mois ?

Les Français doivent connaitre la vérité sur ces accusations graves qui décrédibilisent l'ensemble du pouvoir actuel ainsi que celles et ceux (peu nombreux) qui le soutiennent encore.
 

Argumentaire - Plan d'économies : Manuel Valls présente aux Français la facture de son absence de courage

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

  • Manuel Valls a annoncé ce mercredi 16 avril un plan d'économies non documenté qui ne tient pas la route. Le compte n'y est pas et l'essentiel de la charge repose sur les classes moyennes : retraités, familles, fonctionnaires.
     
  • Manuel Valls a manqué du courage nécessaire pour proposer des réformes de structure. Dans ces conditions, les Français risquent de s'appauvrir sans que notre pays ne sorte de la crise.
     
  • Il faut sanctionner la gauche aux élections européennes le 25 mai pour que François Hollande change définitivement de politique.

Manuel Valls présente aux Français la facture de son absence de courage

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Dans son discours de politique générale, Manuel Valls avait annoncé vouloir renégocier, une seconde fois depuis l'élection de François Hollande, le rythme de réduction de nos déficits. Devant le refus sans appel de Bruxelles de cautionner une nouvelle explosion de notre dette, le Premier ministre a été obligé d'improviser en catastrophe une déclaration pour tenter de donner des gages de sérieux sur les fameux 50 milliards d'économies qu'on nous promet depuis des mois sans autre précision...

 

Suppression prévue de TGV à Arras

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Nous vous invitons à signer la pétition en ligne

 

https://secure.avaaz.org/fr/petition/SNCF_LE_MAINTIEN_DES_TGV_PARISARRAS_DE_1722_ET_1822/

 

concernant la suppression prévue par la SNCF de 2 TGV Paris-Arras de 17.22 et 18.22.

 

Daniel Fasquelle

Président de l'UMP62

Philippe Reapeneau

Secrétaire départemental