Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Engagement > 2012

Publié le par ump62

 

engagement_2012_504x109.gif

 

Chère Amie, Cher Ami,

Le compte à rebours est enclenché : nous sommes à moins de 365 jours de l'élection présidentielle.

La mobilisation commence dès à présent : autour de nos convictions, autour de vous, l'UMP doit se rassembler et travailler activement à la victoire de notre candidat.

En 2012, les Français devront faire un choix :

Le choix du retour en arrière avec une gauche organisée autour des mêmes protagonistes, des mêmes vieilles recettes (assistanat pour tous, hausses d'impôts, réduction du temps de travail) et des mêmes dénis, notamment en matière de sécurité.

Le choix de l'avenir et de la responsabilité face aux grands défis qui sont les nôtres et à un environnement international de plus en plus instable. Dans un contexte de croissance retrouvée qui permet des réformes ambitieuses, notre majorité continuera de faire preuve de courage et mettra en œuvre les changements qui s'imposent.

À 12 mois de l'échéance présidentielle, je souhaite constituer une équipe forte de ses engagements et de ses convictions, impliquée à 100 % pour la réélection de notre candidat. Je compte sur vous et sur votre engagement pour la rejoindre.


dynamique_victoire_640x225.gif

 


Nesredine Ramdani, un laboureur en terre de mission...

Publié le par ump62

Nesredine Ramdani, délégué de la 11ème circonscription, a eu les honneurs de la Voix du Nord dans son édition du 16 mai 2011...

 

Depuis cinq ans qu'il est apparu dans le paysage politique héninois, Nesredine Ramdani a plus connu la traversée de la vallée des larmes que la remontée du long fleuve tranquille. Autrement dit, le responsable UMP pour le bassin minier rame dur pour implanter un mouvement qui, dans l'Héninois, n'arrive pas à se trouver de base électorale. Rencontre avec un militant qui connaît désormais la part de masochisme qui est en lui... PAR PASCAL WALLART

Une présidentielle et législative curieusement dépourvue d'effet Sarko, deux municipales calamiteuses, des régionales guère plus glorieuses et une cantonale à vite oublier... C'est qu'il faut avoir la foi militante sacrément chevillée au corps pour, dans ces conditions-là, s'accrocher désespérément au gouvernail du navire UMP héninois.

Lorsqu'on sait, qu'en sus, Nesrédine Ramdani a eu à faire face à une guérilla interne avec Laurent Bocquet (désormais résolument hors des eaux UMP), on se dit qu'il faudra un jour que l'état major gaulliste le canonise cet homme-là... Trêve de plaisanteries, malgré vents (force 5) et marées (d'équinoxe), Nesrédine Ramdani est toujours fidèle au poste. « Ne pensez pas que je vais déserter parce que le bateau tangue. On m'a toujours dit que c'est au creux de la vague qu'on reconnaît les vrais marins !

 » commente-t-il en loup de mer qu'on ne soupçonnait pas. En tout cas, son endurance a tapé dans l'oeil de Daniel Fasquelle qui, depuis son élection fédérale, a fait de l'Héninois le responsable du bassin minier. Et lui a confié l'animation des Vendredis de l'UMP pour lesquels il galope à travers le département pour évoquer aussi bien la ruralité que les problématiques de santé. « C'est une véritable bouffée d'oxygène qui me permet de rencontrer d'autres personnes et d'aller au-delà des clivages politiques » s'enthousiasme-t-il. Un rendez-vous qui devrait avoir son point de chute héninois, cet automne, autour, vraisemblablement, de la problématique de la dépendance.

Quant à la vie politique héninoise, l'heure est encore et encore à la remobilisation des troupes après l'énième désillusion cantonale. Et de distribuer des points qui ne sont pas bons à une municipalité Binaisse « à la gestion pépère » désespérante « car les gens ont la fâcheuse impression que rien ne bouge et qu'il n'y a aucun projet pour dynamiser la ville ». Et quand on lui objecte que la remise à flots des finances communales était peut-être à ce prix, M. Ramdani ne l'entend pas de cette oreille : « C'est bien de retrouver un équilibre budgétaire mais il faut aussi reconstruire l'avenir car gérer une ville n'est pas gérer un ménage.

Rétablir les comptes, c'est bien mais les gens ne voient pas la différence puisqu'en plus rien n'a changé sur leur feuille d'impôt ! » Face à un FN « qui joue aujourd'hui sur du velours » et « qui pose parfois de bonnes questions mais en ayant des solutions irréalistes », l'UMP va continuer à essayer « de proposer une alternative en continuant à labourer cette terre de mission ». En croisant pourquoi pas le chemin d'autres : « La récente proposition de Patrick Piret est plutôt bonne mais encore faut-il que les gens qui y adhèrent puissent tenir leurs engagements. Connaissant le passé de chacun... » Hum, hum... Le trek dans la vallée de larmes semble loin d'être terminé !

Source : lundi 16.05.2011, 05:12 - La Voix du Nord

Le PS tire un trait sur les classes populaires

Publié le par ump62

Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, dénonce le cynisme électoral du PS. Derrière les grands discours et les grandes leçons de morale, la gauche de Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry et François Hollande nous montre son vrai visage, celui du cynisme électoral et de l’intérêt personnel.

Le PS ne se préoccupe plus des intérêts des Français et de la France, mais seulement de ses propres intérêts électoraux. Et dans ce petit calcul électoral, le PS n’hésite pas à sacrifier les classes ouvrières et populaires !

Le dernier rapport de la fondation Terra Nova, Think tank du PS, est limpide : « Il n’est pas possible aujourd’hui pour la gauche de chercher à restaurer sa coalition historique de classe : la classe ouvrière n’est plus le cœur du vote de gauche, elle n’est plus en phase avec l’ensemble de ses valeurs, elle ne peut plus être comme elle l’a été le moteur entraînant la constitution de la majorité électorale de la gauche. La volonté pour la gauche de mettre en œuvre une stratégie de classe autour de la classe ouvrière, et plus globalement des classes populaires, nécessiterait de renoncer à ses valeurs culturelles, c’est-à-dire de rompre avec la social-démocratie. » Extrait de la synthèse du rapport de Terra nova « GAUCHE : QUELLE MAJORITE ELECTORALE POUR 2012 ? » par Olivier Ferrand et Bruno Jeanbart, présidents du groupe de travail et Romain Prudent, rapporteur, p.6.

Cette préconisation du Think tank du PS, proche de Dominique Strauss-Kahn et François Hollande, est d’ailleurs déjà mise en œuvre dans le projet du PS ! Les socialistes ont annoncé pêle-mêle qu’en cas de victoire en 2012 :
- ils supprimeraient les heures supplémentaires, qui bénéficient pourtant essentiellement aux salariés modestes et aux ouvriers
- ils supprimeraient le quotient familial
- ils rétabliraient les droits de succession que nous avons supprimés pour les classes populaires et moyennes.
Toutes ces mesures sont clairement dirigées contre les classes ouvrières, contre les classes populaires et les classes moyennes.

L’UMP dénonce avec force ce cynisme électoral qui consiste à sacrifier une partie des Français au nom d’intérêts électoraux et marketing. Mais c’est une confirmation claire que le candidat du PS ne sera pas celui des classes populaires et des classes moyennes, mais celui des études de marché.

4 ans d'action : distribution de tracts sur le marché d'Arras

Publié le par ump62

 

Qui osera dire, en regardant ces photos, que l'UMP n'assume pas le bilan des 4 ans de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République ?

 

Pour cet anniversaire et pour relayer ce bilan auprès de la population, Philippe Rapeneau, Secrétaire départemental de la fédération UMP du Pas de Calais, est à l'initiative d'une opération de distribution de tracts sur le marché d'Arras qui s'est déroulée le samedi 7 mai 2011.

 

La bonne humeur était au rendez-vous pour cette opération qui s'est également déroulée dans d'autres villes du département.

 

IMG01038-20110507-0953.jpg

 

Marie-Paule Lefebvre, délégué de la 2ème circonscription et Nathalie Gheerbrant

 

IMG01040-20110507-0956

 

Philippe Rapeneau, Secrétaire départemental, et Marie-Paule Lefèbvre.

 

Sans oublier les autres militants qui ne sont pas sur la photo, parmi lesquels David Gruson qui prend la photo !

Calendrier électoral

Publié le par ump62

 

Le ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration a présenté le calendrier des trois élections politiques qui marqueront les douze mois à venir : les élections sénatoriales en 2011, l’élection présidentielle et les élections législatives en 2012.

La date du 25 septembre 2011 a été retenue pour l’organisation des prochaines élections sénatoriales.

Le nombre de sièges à pourvoir dans cette série s’établit à 170, dont cinq sièges supplémentaires par rapport aux précédents scrutins du fait de la réforme du Sénat de 2003. Seront concernés en métropole, les départements classés dans l’ordre minéralogique de l’Indre-et-Loire aux Pyrénées-Orientales ainsi que ceux d’Ile-de-France, et outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie et Saint Pierre-et-Miquelon. 6 sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France seront également renouvelés. Le mandat des sénateurs élus en septembre 2011 s’achèvera en septembre 2017.

Les sénateurs sont élus par un collège comprenant les députés, les conseillers régionaux élus dans le département, les conseillers généraux et les délégués des conseils municipaux. La désignation des délégués des conseils municipaux aura lieu le 17 juin 2011.

S’agissant de l’élection présidentielle, le 1er tour doit intervenir entre le 10 avril et le 25 avril 2012. Les dates du 22 avril 2012 pour le premier tour et du 6 mai 2012 pour le second tour ont été retenues.

En Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à Saint Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et en Polynésie française, les électeurs voteront le samedi pour tenir compte du décalage horaire.

La période de parrainage débutera le lendemain de la publication du décret convoquant les électeurs, qui interviendra au plus tard en février 2012.

Les élections législatives se dérouleront les 10 et 17 juin 2012.

La principale nouveauté du scrutin résidera dans l’élection de 11 députés par les Français établis hors de France. Afin de tenir compte de l’éloignement géographique, le premier tour se déroulera avec une semaine d’avance par rapport à la métropole. Comme pour l’élection présidentielle, certains départements et collectivités d’outre-mer voteront le samedi précédant l’élection en métropole.

Vendredis de l'UMP62 : Le tourisme, une chance pour le Pas de Calais

Publié le par ump62

 

L'UMP62 vous donne rendez-vous pour la prochaine réunion des Vendredis de l'UMP le :

 

Vendredi 3 juin 2011 à 19h00

Le Tourisme une chance pour le Pas-de-Calais !
Palais des Congrès
62520 LE TOUQUET

 

4 ans d'action : réunion militante à Berck sur Mer le 7 mai 2011

Publié le par ump62

 

REUNION PUBLIQUE

Le samedi 07 mai 2011

à 20h00

au Forum de l'Impératrice à Berck sur Mer

 

Couve 4 ans daction-1

 

Pari osé que de vouloir accueillir les militants UMP un samedi à 20h00, pari relevé et réussi par Daniel Fasquelle qui, malgré le beau-temps, avait souhaité faire un point sur la situation politique et dresser le bilan des 4 ans d'action de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République.

En bras de chemise, le Président de l'UMP62, député de la 4ème circonscription, s'est attaché à défendre le bilan du Président de la République, du Gouvernement et de la Majorité présidentielle en prenant des exemples concrets tant en ce qui concerne la politique nationale qu'internationale.

L'heure est à la mobilisation dans le Pas de Calais pour défendre et promouvoir ce bilan.

Après la réunion des "Vendredis de l'UMP à Béthune le 06 mai, la présente réunion à Berck, des distributions de tracts ont commencé hier à Arras sur les marchés (Arras...) et se poursuivront aujourd'hui encore (Berck...).

 

P1000304.JPG

 

P1000305.JPG

4 ans d'action au service des Français : 4 axes forts et 15 priorités

Publié le par ump62

9986-4-ans-d-action-440x480.jpg

4 axes forts : 15 priorités

 

Depuis 2007, la France a dû faire face à 5 crises mondiales d’une ampleur inégalée : financière, économique et sociale, monétaire, énergétique, géopolitique. Malgré ce contexte particulièrement difficile, le Président de la République et la majorité ont réagi avec sang froid et courage pour protéger la France et les Français. Nous avons aussi tenu fermement le cap de l’intérêt général pour réaffirmer les valeurs fondamentales de la République, réformer notre pays au service des Français et préparer l’avenir de la France et de nos enfants. Nous pouvons être fiers de notre bilan : la gestion des crises et la capacité à réformer sont la marque des hommes d’Etat et des majorités responsables. Voilà un bilan en 15 points non exhaustifs de ces 4 ans d’action pour la France.

I. Protéger la France et les Français face aux crises et aux aléas de la vie.

 1) Les Français ont été protégés face aux difficultés engendrées par la crise économique :

  • L’épargne des Français a été intégralement préservée grâce au sauvetage des banques sans que cela coûte un euro au contribuable. Cela a même rapporté 3 mds € à l’Etat.
  • La création du G20 en 2008, sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, a permis de réguler l’économie mondiale, d’encadrer les bonus et de faire reculer les paradis fiscaux.
  • 3 millions de salariés ont conservé leur emploi au coeur de la crise : la mesure zéro charge dans les TPE a entraîné 1,2 million d’embauches, 1 million de contrats aidés ont maintenu en activité des personnes en situation précaire, le recours au chômage partiel a évité plus de 500 000 licenciements économiques.
  • 10 millions de ménages modestes ont été aidés pour surmonter la crise : 5 millions de ménages ont bénéficié d’une réduction d’impôt sur le revenu, et les familles les plus modestes avec des enfants ont reçu une aide exceptionnelle.

 2) La protection des Français face aux accidents de la vie a continué à se renforcer :

  • La revalorisation du minimum vieillesse de 25 % en 5 ans est en cours. En 2012, chaque allocataire du minimum vieillesse percevra 150€ de plus par mois qu’en 2007.
  • L’allocation adulte handicapé aura été revalorisée de 25% (150€ de plus par mois.)
  • La durée de travail nécessaire pour bénéficier de l’allocation chômage a été abaissée à 4 mois (contre 6 auparavant).

 3) Face aux crises internationales, Nicolas Sarkozy a défendu les intérêts vitaux de la France, renforcé l’influence de notre pays et conforté son image

  • L’intervention de Nicolas Sarkozy a permis d’arrêter le conflit entre la Russie et la Géorgie et de sauver l’indépendance de la Géorgie en 2008.
  • Le soutien au Président Ouattara a entraîné le retour de la démocratie en Côte d’Ivoire.
  • L’action en Libye a sauvé, au nom des droits de l’homme, la vie de milliers de civils.

II. Réaffirmer les valeurs fondamentales de notre République

 4) Le combat pour garantir la sécurité, première des libertés, a été renforcé.

2010 a été la 8ème année consécutive de baisse de la délinquance. Alors que l’action des forces de police est efficace (l’insécurité a reculé de 17,5% de 2002 à 2010 et le taux d’élucidation a été multiplié par 2 depuis 2001), nos efforts se concentrent désormais sur l’application des peines et l’amélioration du fonctionnement de la Justice :

  • Les peines planchers ont été instaurées pour lutter contre la récidive : un récidiviste ne peut plus être condamné à une peine inférieure à un seuil fixé par la loi. Depuis 2007 30.000 peines planchers ont déjà été prononcées.
  • Des jurés populaires seront introduits dans les tribunaux correctionnels pour statuer sur les affaires les plus graves de violences aux personnes.
  • Avec la création de la Question Prioritaire de Constitutionnalité en 2010, les droits des citoyens sont mieux protégés : chaque citoyen peut désormais invoquer devant les tribunaux la conformité de nos lois à la Constitution.

 5) La majorité a tout fait pour récompenser le travail, le mérite et l’effort :

  • Les heures supplémentaires ont été défiscalisées : depuis 2008, ce sont plus de 10 millions de salariés qui ont bénéficié de ce dispositif. Pour un ouvrier qui a travaillé 2 heures de plus par semaine cela correspond à une augmentation de salaire de 150 € par mois.
  • Les droits de succession ont été supprimés pour les 95% des Français les moins fortunés : le fruit d’une vie entière de travail des parents peut désormais être transmis à leurs enfants sans être taxé.
  • Le revenu de solidarité active (RSA) a été créé pour rendre toujours plus avantageuse la reprise d’un emploi plutôt que l’inactivité. Il bénéficiait à 1,8 millions de foyers fin 2010.

 6) Nous avons consolidé les bases du vivre ensemble en France, dont la laïcité est l’un des piliers essentiels :

  • Pour promouvoir la laïcité et lutter contre les intégristes qui testent la République sur ses valeurs, nous avons interdit le port de la burqa dans l’espace public en 2010.
  • L’UMP a mené une convention sur la laïcité qui a débouché sur 26 propositions concrètes pour favoriser le mieux vivre ensemble, dont l’interdiction de refuser de se faire soigner par un médecin d’un autre sexe aux urgences d’un hôpital, ou l’encadrement strict des prières de rue et de l’abattage rituel. Certaines de ces propositions feront l’objet de lois ou règlements qui seront regroupés dans un Code de la laïcité afin de renforcer notre Pacte Républicain.

III. Réformer notre pays au service des Français

 7) Les réformes des retraites et des régimes spéciaux ont sauvé notre système de retraite par répartition qui était au bord du gouffre. Alors qu’en 2010, 1 retraite sur 10 était financée par la dette, le recul du départ à la retraite à 62 ans permettra à notre système de revenir à l’équilibre en 2018. La réforme des régimes spéciaux de retraite, en plus de répondre à une exigence de justice, entraînera 500 millions € d’économies chaque année dès 2012.

 8) La loi sur le service minimum dans les transports et dans l’éducation a limité le blocage du pays en cas de grève. Désormais, la vie des Français n’est plus entièrement paralysée les jours de grève !

 9) La réduction du train de vie de l’Etat s’est poursuivie afin de réduire la dette tout en gagnant en qualité de service public. D’ici à 2012, le non remplacement d’un départ sur 2 à la retraite aura réduit de 150 000 le nombre de fonctionnaires de l’Etat.

 10) La réforme de la santé, en décloisonnant médecine de ville et hôpital, vise à assurer une offre de soins de qualité sur l’ensemble du territoire. Le prochain chantier sera la réforme de la dépendance avec pour ambition d’aider, par solidarité intergénérationnelle, les 80% des familles qui ne sont pas en mesure de payer l’hébergement de leur parent dépendant !

IV. Préparer l’avenir de la France et de nos enfants

 11) Avec les 35 Mds€ d’investissements d’avenir et les 32 Mds€ du grand Paris, la majorité a décidé d’anticiper tous les défis du 21ème siècle pour la France et sa capitale. Les Investissements d’Avenir consacrent 16 Mds€ à l’enseignement supérieur et l’innovation, et 19 Mds€ aux industries du futur, aux PME, aux technologies vertes et l’économie numérique.

 12) Avec le Grenelle de l’environnement, la majorité a tourné la France vers le développement durable. Le Grenelle de l’environnement, c’est 440 mds€ d’investissements d’ici à 2020, 600 000 nouveaux emplois sur 12 ans, c’est d’ores et déjà une augmentation de 600% de la production d’énergie solaire, et de 85% de l’énergie éolienne. La France est exemplaire en matière de lutte contre le changement climatique avec un niveau d’émissions de CO2 inférieur de plus de 10 % en 2010 au plafond défini par le Protocole de Kyoto.

 13) Nous avons fait le choix d’inciter à l’innovation pour créer les emplois de demain. Le crédit d’impôt recherche, qui soutient l’innovation des entreprises, a été multiplié par 3. Dans le même esprit, la taxe professionnelle a été supprimée sur les investissements, c’est un allégement fiscal de 5 milliards € par an pour les entreprises.

 14) Nous avons fait le pari de l’éducation. L’école primaire s’est recentrée sur les fondamentaux : lire, écrire, compter. 2 heures par semaine d’aide individualisée ont été instituées pour aider les élèves en difficulté. Elles ont profité à 1,3 millions d’élèves en 2009-2010. La réforme des universités a profondément modernisé l’enseignement supérieur, auquel près de 40 mds€ ont été consacrés au cours quinquennat.

 15) La famille est au cœur des préoccupations de la majorité. Notre politique familiale n’a jamais été aussi généreuse : depuis 2008, les allocations familiales sont revalorisées en fonction de l’inflation (soit une hausse de 1,5 mds € en 2 ans). Les 830 000 naissances de 2010, sont une vraie promesse d’espérance pour l’avenir de notre pays, la France.

4 ans d'action pour la France et les Français

Publié le par ump62

 

Couve 4 ans daction-1

 

Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République et la victoire de l’UMP aux élections législatives en 2007, notre pays connait une dynamique sans précédent faite de réformes majeures.

Si pendant ce quinquennat 5 crises majeures (économique, financière, sociale, environnementale et géopolitique) se sont abattues sur notre pays et sur le monde, les grands engagements de notre majorité sont pourtant tenus.

Dans ce contexte particulièrement difficile et tendu, Nicolas Sarkozy, avec le soutien de notre majorité, a démontré toutes ses qualités d’homme d’Etat et sa capacité à affronter ces crises en fédérant autour de lui par des réponses concrètes et appropriées aux niveaux international, européen ou français.

Face aux attaques incessantes de l’opposition et du FN dont les programmes irresponsables, désuets et non crédibles ne sont pas à la hauteur des défis que notre pays doit affronter, nous pouvons revendiquer fièrement notre bilan.

Le Président de la République, en lien avec le Parlement et l’UMP, a mené à bien des réformes auparavant considérées comme impossibles : sauvetage de notre système de retraites, service minimum dans les transports, modernisation des universités, grenelle de l’environnement…

Cette action ambitieuse et novatrice a impulsé une transformation durable de notre pays pour le remettre au niveau des grandes nations qui comptent dans le monde d’aujourd’hui et de demain.

Près de 200 lois ont été adoptées depuis 2007 pour améliorer la vie des Français. Ces mesures ont touché l’ensemble des secteurs de la vie quotidienne. Elles ont remis à l’honneur les valeurs que notre majorité avait défendues avec Nicolas Sarkozy pendant la campagne de 2007 : courage, sens des responsabilités, goût de l’effort, protection des plus fragiles, récompense du travail et du mérite, soutien à l’industrie et à l’agriculture, retour de l’autorité dans la société (à l’école, pour nos forces de police et de gendarmerie)… et ambition pour l’avenir.

 

4 ans d’action : la République qui agit, la République qui protège

Publié le par ump62

4_ans_d-action_440x480.jpg

 

Edito de Jean-François Copé

 

Depuis 2007, la France et le monde ont été secoués par une succession sans précédent de crises globales : économique et sociale, financière et monétaire, environnementale et énergétique, géopolitique. Face à ces crises, le Président de la République et notre majorité ont réagi avec un sang froid et un sens des responsabilités exceptionnel pour protéger les intérêts vitaux de la France et des Français.

La gestion de crise de Nicolas Sarkozy a permis à la France de s’en sortir mieux que bien des Etats dans le monde : en Espagne, le chômage est passé de 8% à 20% ; aux Etats-Unis, des millions de familles se sont retrouvées sans toit (en 2010, 1 maison sur 45 a fait l’objet d’une procédure de saisie par les banques!) ; au Royaume-Uni, 500 000 postes de fonctionnaires ont été supprimés ; en Irlande, le salaire horaire a baissé de plus de 12% ; en Grèce, le niveau des pensions de retraite a reculé de 15% etc. Alors que, dans le même temps, la politique courageuse de la majorité a permis :

  • Le sauvetage des banques pour protéger l’épargne des Français, sans que cela ne coûte un centime au contribuable.
  • Un soutien massif aux PME : 18,5 milliards d’euros ont été versés aux entreprises en difficulté. Cela a sauvé 20 000 à 30 000 entreprises et tous les emplois qui en dépendaient!
  • Une relance efficace par l’investissement : les 39 milliards d’euros du plan de relance ont donné de l’emploi à des milliers de salariés.
  • Le sauvetage ou la création de près 3 millions d’emplois : avec la mesure zéro charge dans les TPE, il y a eu 1,2 millions d’embauches ! Le recours au chômage partiel a protégé 500 000 emplois. Il y a eu 780 000 contrats aidés, 400 000 nouveaux contrats en alternance.
  • Le renforcement de la protection des Français les plus vulnérables face aux accidents de la vie : depuis 2008, les allocations familiales sont revalorisées en fonction de l’inflation ; le minimum vieillesse et les allocations adultes handicapés sont en hausse de 25% sur 5 ans ; notre système de retraite par répartition a été sauvé sans baisser le niveau des pensions.
  • Une sortie de crise plus précoce qu’ailleurs : en 2011, la croissance devrait progresser de 2% et il y a déjà eu plus de 42 000 chômeurs en moins depuis le début de l’année.

Cette mobilisation face aux crises ne nous a pas empêché de lancer de grandes réformes qui vont préparer l’avenir de la France : réforme des universités, réforme de la gouvernance internationale avec le G20, grenelle de l’environnement, grand Paris, grand emprunt, revalorisation du travail (heures supplémentaires défiscalisées…), soutien à l’innovation et à l’emploi (crédit impôt recherche, développement de l’apprentissage…), diplomatie ambitieuse conciliant défense des droits de l’homme et promotion de nos intérêts !

Nous pouvons être fiers de ces 4 ans d’action au service des français : gestion efficace des crises et aptitude à tenir le cap des réformes sont la marque de fabrique de notre majorité !

Bien sûr, ce contexte difficile ne nous a pas permis d’obtenir tous les résultats escomptés, mais les Français doivent se demander ce qui aurait pu se passer pour notre pays avec Ségolène Royal, Martine Aubry ou Marine Le Pen aux manettes…

Tout l’enjeu est désormais de faire de la pédagogie auprès des Français, de remettre en perspective notre politique, de leur faire prendre conscience de la qualité de notre bilan et de leur proposer un projet ambitieux pour notre pays, la France, pour eux-mêmes et pour leurs enfants.