Jean-François Copé à Londres: « L'Europe n'a de sens que si elle apporte des réponses »

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Quelques jours après la Convention sur l'Europe lors de laquelle il a exhorté les Français à sortir du dialogue franco-français, à s'ouvrir au monde pour mieux en appréhender les enjeux, Jean-François Copé, président de l'UMP, a poursuivi sa tournée européenne et a rencontré mercredi dernier, 5 juin, le Premier ministre du Royaume-Uni, David Cameron.

Les entretiens à Downing Street ont principalement porté sur la nécessité de réformer l'Europe pour gagner en efficacité et retrouver ainsi le soutien des citoyens au projet européen

« Il y a un certain nombre de sujets sur lesquels l'Europe, telle qu'elle fonctionne aujourd'hui, doit faire l'objet d'un aggiornamento », a confié Jean-François Copé jugeant « extrêmement intéressant » le diagnostic établi par son hôte en janvier dernier dans un discours où il invitait l'Union Européenne à une série de réformes.

« L'Europe n'a de sens que si elle apporte des réponses. Quelles réponses pour mieux protéger les citoyens, permettre à nos entreprises de relocaliser les activités, de créer de la croissance, de créer du savoir-faire, de rester dans la compétition mondiale ? », détaille Jean-François Copé qui avait réclamé lors de la Convention UMP « une Europe des résultats ».

L'UMP et le Parti conservateur ont décidé de créer, au plus haut niveau, un groupe de travail commun pour réfléchir à ces questions, à cette « Europe des résultats ». « Nous sommes tombés d'accord sur l'idée de travailler ensemble, UMP et parti Conservateur britannique sur ces questions, a confié Jean-François Copé qui avait déjà évoqué cette question à Cologne, le 31 mai, pour un séminaire réunissant l'UMP et la CDU, le parti de la chancelière Angela Merkel.

A un an des élections européennes, cette réflexion entre partis « de droite et du centre, profondément européens » est pour le président de l'UMP « une bonne manière de répondre à la montée des populismes en Europe ».

Jean-François Copé a ensuite été reçu par William Hague, Ministre des Affaires étrangères. L'entretien a porté sur la question syrienne, sur la situation au Proche-Orient ainsi que sur l'intervention française au Mali.

Avant de repartir, Jean-François Copé a donné une conférence à la London School of Economics (LSE) dont le thème était « La place de la France en Europe, après une année de présidence socialiste ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article