Enseignement universitaire en anglais : une grave atteinte à la langue française et à la francophonie !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

J'ai dénoncé avec force une grave atteinte à la langue française et à la francophonie hier soir, en commission des affaires culturelles, dans le cadre de l’examen du projet de loi sur l’enseignement supérieur.
Ce projet de loi prévoit, dans son article 2, d’assouplir considérablement l’obligation d’enseigner en français dans nos universités.
En tant qu'universitaire et Doyen honoraire de la Faculté de droit de Boulogne-sur-mer, c’est pour moi, un recul d’une extrême gravité, une capitulation dont on ne mesure pas encore la portée face à l’impérialisme de l’anglais.
Un recul en terme de souveraineté intellectuelle car c’est la porte ouverte à la constitution d’équipe d’enseignants-chercheurs qui ne parleront et ne penseront plus qu’en anglais.
Quel signal va-t-on envoyer à tous ceux qui apprennent le français pour venir étudier en France ? Comment va-t-on expliquer à des étudiants francophones que l’on va leur proposer des cours en anglais en France ? Comment ne pas craindre un affaiblissement du niveau académique quand on va demander à des enseignants de faire cours dans une autre langue ?
Si les élites continuent à renoncer à défendre le français, le déclin de notre langue sera inéluctable !
Daniel Fasquelle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article