Congrès de l'UMP du vendredi 28 juin au dimanche 30 juin

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Conformément à la décision du Bureau politique du 12 juin 2013, les adhérents de l’UMP seront appelés à voter du vendredi 28 au dimanche 30 juin.

Deux questions seront posées :

La première porte sur l'approbation de nouveaux Statuts, d'un nouveau Règlement intérieur et de la Charte de la primaire, proposés par la Commission de révision des Statuts, co-présidée par François Fillon et Jean-François Copé.

La seconde porte sur l'approbation de dispositions transitoires qui s'appliqueront si le « oui » l'emporte à la première question :

•Si le « oui » l’emporte, il n'y aura pas de nouvelle élection du président de l'Union en septembre 2013, l'élection des instances locales de l'Union sera reportée au lendemain des élections sénatoriales de 2014 et, jusque-là, les membres élus du Bureau Politique seront renouvelés en tenant compte des sensibilités de l'Union.
•Si le « non » l’emporte, une nouvelle élection du président de l'Union sera organisée en septembre 2013.
Le scrutin est informatisé et les procurations sont interdites. Tous les adhérents à jour de cotisation pour l'année 2012, peuvent voter :

•depuis l'ordinateur de son choix, sans interruption du vendredi 28 juin, 8 heures, au dimanche 30 juin, 18 heures ;
•depuis les ordinateurs mis à disposition dans les bureaux de vote établis par les fédérations départementales UMP, les vendredi 28 juin, samedi 29 juin et dimanche 30 juin, de 8 heures à 18 heures (adresses et horaires d'ouverture sont disponibles sur www.congres-ump.fr). Plus de 200 bureaux seront ouverts dans tous les départements.


La liste électorale est nationale et entièrement informatisée. Chacun peut donc voter où qu'il se trouve, depuis l'ordinateur de son choix ou dans l'un quelconque des bureaux de vote mis en place par les fédérations départementales indépendamment de sa fédération de rattachement.

De nombreux dispositifs anti-fraude sont prévus, et en cas d'usurpation d'identité des poursuites seront engagées. Les réclamations concernant le déroulement du scrutin pourront être adressées à tout moment à l’Autorité de supervision du Congrès, qui les traitera en temps réel.

Anne Levade
Etienne Blanc, Député de l’Ain
Hugues Portelli, Sénateur du Val d’Oise
Autorité de supervision du Congrès

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article