Sécurité : les socialistes marseillais ouvrent-ils enfin les yeux sur la réalité ?

Publié le par ump62

header_01.jpg

Face à la culture de l'excuse et de l'impunité entretenue par la Garde des Sceaux, les Verts, l'extrême gauche et le parti socialiste, les discours de Manuel VALLS ne sont pas suffisants et les démonstrations de forces médiatisées sur la question des Roms ne sont qu'un écran de fumée destiné à faire oublier l'inaction du gouvernement en matière de lutte contre l'insécurité.

Peut-on excuser la détention et l'usage de Kalachnikovs ? Non ! Une trentaine a été saisie depuis le début de l'année 2011 dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Peut-on s'habituer aux saisies régulières et importantes de cannabis et de cocaïne et lancer des messages laxistes comme le fait le Garde des Sceaux ? Evidemment non !

La réalité est dure dans ces quartiers où la population est confrontée à une violence quotidienne. Les socialistes semblent le découvrir. Qu'une élue socialiste, Samia GHALI, réclame l'intervention de l'armée pour mener une « guerre » contre les trafiquants en dit long sur les désarrois des élus socialistes face aux gesticulations et à l'inaction du gouvernement Ayrault en matière de lutte contre la délinquance et le banditisme. Bruno Beschizza réaffirme sa confiance dans nos forces de l'ordre, policiers et gendarmes, qui peuvent rétablir l'ordre républicain si il est mis fin à la culture de l'impunité !

Bruno Beschizza
Secrétaire national de l'UMP à l'emploi des forces de sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article