Les défis de l'immigration...

Publié le par ump62

Chère Amie, Cher Ami,

Loin de l'angélisme du PS qui propose à nouveau des régularisations massives et le droit de vote aux étrangers, loin du discours de rejet et de repli tenu par l'extrême-droite, notre Majorité tient depuis 2007 un discours cohérent et responsable sur l'immigration.

Nous devons faire divorcer immigration et idéologie car c'est un sujet essentiel pour les Français qui attendent des réponses concrètes à leurs inquiétudes.

Nous avons déjà mené de nombreuses réformes et, sous l'impulsion de Nicolas Sarkozy, nous avons déjà obtenu des résultats très importants : plus de 110 000 personnes ont été reconduites dans leur pays, 100 000 personnes qui tentaient d'entrer sur notre territoire ont été refoulées et de nombreux dispositifs sont venus lutter contre l'immigration illégale ou renforcer les conditions d'intégration.

Mais les problématiques liées à l'immigration évoluent sans cesse : ainsi doit-il en être de notre politique ! Conscients de la nécessité de l'adapter aux capacités d'accueil de la France, il nous a semblé nécessaire de débattre des nouveaux enjeux de l'immigration lors d'une Convention nationale le 7 juillet dernier.

Pour mieux maîtriser notre politique d'immigration, nous proposons notamment de :

Réaffirmer l'équilibre entre droits et devoirs : les prestations sociales seront conditionnées au respect des obligations scolaires et du contrat d'intégration.

Une fermeté assumée contre l'immigration illégale. Nous proposons de conditionner systématiquement l'obtention de titres de séjour à une entrée régulière sur le territoire et de mettre en place un système de « caution retour » pour les dossiers à risques.

Responsabiliser tous les acteurs. Un poste de Commissaire européen en charge de l'immigration serait créé pour suivre en permanence l'application des accords de Schengen et contrôler que tous les Etats membres respectent scrupuleusement les règles communes. Les partenaires sociaux ou les partis politiques en France devraient faire connaître clairement leurs positions sur leurs choix en matière de politique migratoire.

 

Jean-François Copé

Secrétaire général de l'UMP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article