Jean-François Copé : Face à la crise, le courage de Nicolas Sarkozy fait la différence

Publié le par ump62

 

edito_jfc_0_0_1.jpg

 

Nous pouvons aujourd’hui nous réjouir que la détermination de Nicolas Sarkozy dans la gestion de la crise de la zone euro ait porté ses fruits.

En effet, grâce à Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, grâce à l’accord adopté par les chefs d’Etat et de gouvernement le 27 octobre dernier la zone euro peut sortir la tête de l’eau et l’Union européenne est en voie de sauvetage.

Chacun a bien compris l’urgence à appliquer cet accord européen pour préserver la stabilité de la zone euro, mais aussi de l’économie internationale et désormais, plus rien n’empêche sa mise en œuvre rapide. La Grèce peut faire face à ses créanciers et ainsi échapper à la faillite, le fonds de solidarité européen est renforcé pour éviter toute contagion de la crise, les banques consolident leur fonds propres pour garantir l’épargne des citoyens, et une véritable gouvernance économique européenne voit le jour. Cet accord a été salué par l’ensemble de la communauté internationale.

Par ailleurs, le G20 sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, a donné un tour mondial aux décisions stratégiques prises au niveau européen. En effet les trois principes fondateurs qui ont émergé du sommet européen – Fonds de sauvegarde, régulation des banques et gouvernance économique - sont déclinés au niveau du G20 :

  • le rôle du FMI comme rempart face à la crise est amplifié puisque ses ressources seront augmentées pour qu’il puisse aider les pays en difficulté ;

  • la régulation des banques et du système financier progressent puisque les banques mondiales « systémiques » seront soumises à un contrôle particulier et devront d’ici 2013 augmenter leurs fonds propres, les 11 pays qui continuent à abriter des paradis fiscaux seront mis au ban de la communauté internationale et l’idée d’une taxe sur les transactions financière fait son chemin ;

  • enfin le G20, qui avait été réuni pour la première fois au niveau des Chefs d’Etat et de gouvernement à l’initiative de Nicolas Sarkozy en 2008, est clairement pérennisé comme instance de gouvernance économique mondiale.

C’est donc un grand succès pour la France, l’Allemagne et la zone euro qui ressortent de ce sommet confortées dans leurs choix et renforcées par la confiance de l’ensemble des pays du G20. Grâce à la détermination et à l’engagement de Nicolas Sarkozy et d’Angela Merkel, la zone euro est ainsi plus que jamais sur la voie du sauvetage. Nicolas Sarkozy prouve une nouvelle fois que face aux crises, ce sont le courage et la détermination qui font la différence.

 

Publié dans Présidentielle 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article