Francois Fillon : "L'école doit rester un sanctuaire dans lequel les personnels et les enfants doivent en toute sécurité et quiétude"

Publié le par ump62

 

Capture-d-ecran-2012-06-29-a-16.00.38-copie-copie-1.png

 

Depuis la rentrée scolaire, deux enseignants des académies de Bordeaux et de Poitiers ont été agressés dans l’exercice de leurs fonctions. Il est intolérable que des élèves ou des parents puissent ainsi agresser celles et ceux qui ont pour mission la transmission du savoir. Le respect des maîtres, comme l’assiduité, constituent les conditions premières de la réussite et de l’insertion des enfants.
 
Malheureusement, la violence et l’absentéisme scolaires sont deux réalités que nous devons regarder en face et auxquelles il faut s’attaquer par tous les fronts, sur le plan de la prévention comme de la répression. C’est ce que nous avons fait avec Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012.

Eric Ciotti, qui dirige ma campagne, a été un député particulièrement en pointe en portant deux lois importantes qui ont permis de faire reculer ces deux véritables fléaux que constituent l’absentéisme scolaire et la délinquance des mineurs.
La loi du 28 septembre 2010 a instauré un dispositif équilibré et gradué pouvant aller jusqu’à la suppression des allocations familiales lorsque les parents ne font pas face à leurs responsabilités et ne mettent pas tout en œuvre pour que leurs enfants retrouvent le chemin de l’école.
Le service citoyen, que nous avons mis en place à l’initiative là aussi d’Eric Ciotti, vise à inculquer à des mineurs pouvant basculer dans la délinquance des valeurs indispensables à la vie en société telles que le respect de l’autorité et d’autrui, la solidarité, le goût de l’effort ou encore l’esprit d’équipe.
D’autres mesures novatrices et volontaristes ont été prises au cours de ce quinquennat comme la création d’établissements de réinsertion scolaire pour accueillir des collégiens perturbateurs ou encore la mise en place de policiers référents dans les établissements les plus sensibles.
 
Le Gouvernement a envoyé des signaux contradictoires et troubles depuis sa prise de fonction. Les propos de la Garde des Sceaux, Mme Christine Taubira, ont jeté le doute sur la détermination du Gouvernement à punir les délinquants, y compris lorsqu’il s’agit de mineur. Aujourd’hui, le système éducatif en supporte les conséquences.
 
L’école doit rester un sanctuaire dans lequel personnels et enfants doivent vivre en toute sécurité et quiétude. Il y va de la permanence de notre système républicain auquel nous sommes tous attachés. C’est là , je le crois profondément, un élément essentiel du Pacte républicain auquel je suis attaché.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article