Du courage et de la mobilisation pour garder la maîtrise de son destin

Publié le par ump62

edito_jfc_0_20.jpg 

La lettre aux Français qu’a présentée Nicolas Sarkozy cette semaine est certainement l’un des documents politiques les plus importants qui ait été écrit ces dernières années. A travers ce texte magnifique adressé directement au peuple de France, Nicolas Sarkozy grave dans le marbre ce qu’est son rapport de vérité, de courage et d'admiraion, envers la France et les Français et nous prouve combien son engagement pour notre pays est total.

Alors que notre pays a traversé des crises sans précédent, nous sommes à un tournant de notre Histoire. Parce que Nicolas Sarkozy croit en la France , parce qu’il veut une France qui agit, qui pèse dans le monde et pas une France qui subit, il nous a présenté un projet cohérent pour les cinq années à venir afin que les Français puissent conserver la maîtrise de leur destin. Ce projet qui prévoit un retour à l’équilibre budgétaire en 2016, repose sur deux piliers fondateurs : d'un côté, un pilier régalien basé sur la lutte accrue contre le terrorisme et la délinquance, sur une justice plus ferme pour la sécurité de chaque Français, sur une meilleure maîtrise de nos frontières, sur le rétablissement du sens du travail et de la responsabilité et, de l'autre côté, un pilier économique et social basé sur la compétitivité, la baisse du coût du travail, le produire en France et la réduction des dépenses publiques.

Quel contraste avec François Hollande qui, dans sa feuille de route pour son hypothétique première année de présidence, n’a su nous proposer qu’une série de mesures plus coûteuses et démagogiques les unes que les autres : augmentation du nombre de fonctionnaires dans l’Education Nationale, création de 150 000 emplois jeunes, retour de la retraite à 60 ans, renégociation du traité européen de stabilité, matraquage fiscal des classes moyennes. Aucune proposition courageuse, aucune réforme, aucune mesure de réduction des déficits budgétaires, des mesures anti-compétitives (comme l'alourdissement des cotisations patronales et salariales)… En clair, un projet qui risquerait de mener la France tout droit vers une situation aussi dramatique qu'en Grèce !

Pour donner à la France les moyens de rester une grande puissance, nous n'avons pas le choix, il faut à tout prix que Nicolas Sarkozy soit réélu. Il en va de l'avenir de notre pays.

A deux semaines du premier tour, l'urgence est donc à la mobilisation. C'est pourquoi Nicolas Sarkozy invite la majorité silencieuse des Français, qui refuse la voie du déclin proposée par François Hollande, à se réunir pour un grand rassemblement national le dimanche 15 avril 2012 à partir de 14h, place de la Concorde à Paris.
Dans cette élection qui s'annonce si serrée, chaque voix, chaque initiative, chaque symbole, peut faire la différence : nous frapperons un grand coup en faisant de la réunion de la Concorde un immense succès populaire. Nicolas Sarkozy a besoin de nous tous, l’enjeu est crucial pour notre pays. Je compte sur vous.

 

Jean-François Copé

Secrétaire général de l'UMP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article