Des mesures ambitieuses, courageuses et empreintes de responsabilité pour lutter contre l'endettement et protéger les Français

Publié le par ump62

 

  4 ans d-action 440x480

 

Au nom de l’UMP et en qualité de secrétaire général, Jean-François Copé a salué lundi matin le « plan ambitieux » présenté par le Premier ministre pour protéger les Français contre les graves difficultés que connaissent plusieurs pays européens.

« Ce sont des mesures courageuses, empreintes de responsabilité et à la hauteur des difficultés » relève Jean-François Copé. « La crise que traverse aujourd’hui la zone euro n’est pas une crise de l’euro mais de la dette souveraine, explique-t-il. Dans ce cadre, des efforts très importants doivent être faits par tous les états pour réduire leur taux d’endettement. C’est capital pour retrouver le chemin de la croissance ».

Ce plan, qui prévoit 65 milliards d’économies supplémentaires des dépenses publiques d’ici 2016 (dont 18,6 pour les seules années 2012 et 2013) a pour objectif de programmer nos efforts sur plusieurs années, de ne pas casser les moteurs de la reprise et d’appeler à un effort équitable de l’Etat, des grandes entreprises et des Français.

« Ce plan va permettre de tenir nos objectifs », souligne Jean-François Copé. Un plan qui contraste avec l’absence de courage du Parti socialiste. « Là où le PS choisit la facilité, nous avons le courage de réduire les dépenses publiques improductives », remarque-t-il, critiquant l’ambigüité et l’absence de transparence de François Hollande sur l’âge de départ à la retraite, la filière nucléaire et ses multiples promesses qui vont alourdir dangereusement le taux d’endettement de la France plutôt que de le réduire à 0% comme le prévoit le Gouvernement pour 2016.

« Que compte faire François Hollande avec l’âge de départ à la retraite dont il a promis le retour à 60 ans ? Que compte faire François Hollande avec les dépenses publiques et ses promesses d’embauches ni confirmées, ni infirmées de 60 000 fonctionnaires dans l’Education nationale, de 300 000 emplois jeunes ? Que compte faire François Hollande avec la destruction de la filière nucléaire qui entraînerait une explosion de la facture énergétique pour les Français ainsi que la destruction de cette excellence française ? », questionne Jean-François Copé qui attend « des réponses claires, sans ambigüité ».

Dès aujourd’hui, sous l’impulsion de Jean-François Copé, la famille UMP se mobilise tant sur le terrain qu’au Parlement pour parler avec les Français, « et expliquer les tenants et aboutissants de ces décisions indispensables nous préparant à un nouveau modèle de croissance ».

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article