Débat télévisé du mercredi 2 mai : les réactions de Daniel Fasquelle

Publié le par ump62

Face a un Nicolas Sarkozy convaincant et digne, le candidat socialiste a fait une nouvelle fois preuve d'une incroyable arrogance et de beaucoup d'agressivité.

Donneur de leçon ignorant ou feignant d'ignorer les effets de la crise, François Hollande a aussi manqué totalement de sincérité. Répétant les petites phrases et les messages préparés par ses conseillers en communication, il n'a poursuivi qu'un seul but : plaire a tout prix. Car c'est sa seule ligne de conduite et le reflet de sa personnalité : dire à son interlocuteur ce qu'il a envie d'entendre même s'il faut changer plusieurs fois d'avis par jour !

A l'opposé, on a vu un Nicolas Sarkozy, capitaine courageux d'une France qui veut se donner les moyens de sortir au plus vite de la crise. Réduction des dépenses, indépendance énergétique, soutien a ceux qui travaillent, maîtrise de l'immigration...

Sur tous les sujets vitaux pour l'avenir de notre pays, le débat d'hier soir a clairement fait apparaître qu'il n'y a qu'un président possible, le président d'une France forte : Nicolas Sarkozy !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article