Daniel Fasquelle : "Nous avons perdu le match aller, il nous faut désormais gagner le match retour !"

Publié le par ump62

 

419143 368734703157252 231093370254720 1198075 1987954229 n

 

Alors que nous venons d’apprendre les résultats du second tour des présidentielles 2012, je tiens avant tout à rendre hommage à Nicolas Sarkozy qui s'est battu dans un contexte de crise qu'aucun président avant lui n'a connu, pour défendre la France et les Français.


Avec le recul, chacun comprendra rapidement le rôle essentiel qui a été le sien et saura reconnaitre son action à sa juste valeur.


Grâce à lui, en effet, la France a résisté et s'est reformée pour affronter le monde nouveau que l'on voit peu à peu naître sous nos yeux.


Le candidat socialiste l’a certes emporté, mais d’une victoire beaucoup plus courte que celle qu’on nous annonçait voici encore quelques jours (on parlait alors de 55/45). Malgré la crise qui a pu susciter des inquiétudes, du mécontentement parmi les Français, Nicolas Sarkozy fait mieux que Ségolène Royal en 2007 (46,94% - 53,06%).


Je veux souligner notamment la belle campagne des militants qui se sont battus jusqu’au bout, aux côtés de leur candidat car ils savaient que lui seul, était capable d’assurer l’avenir de notre pays.


Le candidat socialiste a su habilement exploiter les difficultés économiques et sociales de la crise qui, bien qu'elles soient moins importantes en France que dans l'ensemble du pays, n'en sont pas moins bien réelles.


Il a aussi engrangé le bénéfice d'un anti-sarkozisme savamment orchestrée depuis des mois. Force est de constater que l’élection de François Hollande est plus la conséquence d'un vote de défiance à Nicolas Sarkozy qu’un vote d’adhésion au projet socialiste.


Francois Hollande n'en est pas moins, ce soir, le président de tous les Français et, même si je suis plus que sceptique sur son projet et sa capacité à combattre la crise, je lui souhaite de réussir dans l'intérêt de la France et des Français.


Les prochains élus aux législatives des 10 et 17 juin devront travailler avec le nouveau gouvernement pour préserver et défendre les territoires.


J'invite les électeurs qui ont voté pour Nicolas Sarkozy mais aussi les autres électeurs qui n'ont pas voté ou qui ont fait d'autres choix à se mobiliser pour les élections législatives.


Il serait dangereux, en effet, après la chute du Sénat, de concentrer tous les pouvoirs, locaux et nationaux entre les mêmes mains. Nous aurons besoin d’un véritable contre-pouvoir y compris à l’Assemblée Nationale.


Nous avons perdu le match aller, il nous faut désormais gagner le match retour !

 

 
Daniel Fasquelle
Député du Pas-de-Calais

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Si Christian Vanneste ne récupère pas son investiture, jamais je ne voterai plus UMP. Christian Enlart, 62180 Colline-Beaumont.