Avec Nicolas Sarkozy, ce qui a changé dans le Pas de Calais

Publié le par ump62

62-PASDECALAIS.jpg

 

---------------------

 

La France avance, notre pays change et se modernise. Qu’en est-il dans el Pas de Calais ?

 

-25,4%, c’est le chiffre de la baisse de la délinquance globale depuis 2002 dans votre département

 

En 2011, grâce à l’action ferme et déterminée de Nicolas Sarkozy, la délinquance au niveau national a baissé pour la 9ème année consécutive, alors qu’elle avait explosé de +17,8% entre 1997 et 2002.

Dans le Pas-de-Calais, la délinquance a ainsi baissé de 25,4% depuis 2002 et les atteintes aux biens ont même baissé de 42,6%, alors qu’elles avaient respectivement augmenté de + 19,4% et de + 11,8% entre 1997 et 2002 (source ONDRP-Cartocrime - Chiffres 1997-2011).

 

Des investissements massifs dans 3 pôles de compétitivité

 

Au niveau national, l’Etat a accordé 1,5 milliard d’euros aux 71 pôles de compétitivité pour la période 2009-2011.

Dans le Pas-de-Calais, 3 pôles de compétitivité bénéficient d’investissements massifs de l’Etat :

- Situé à Arques, le pôle MAUD est spécialisé dans les matériaux et applications pour une utilisation durable. Il est présent sur les marchés des arts de la table, de l’imprimerie et des arts graphiques, des emballages-packaging, de la plasturgie et des produits biosourcés. Il rassemble près de 56 entreprises dont 40 PME, et représente au total plus de 14 000 emplois.

- A Boulogne-sur-mer, le pôle Aquimer, spécialisé dans la filière des produits de la mer, cherche à maximiser des ressources disponibles, positionner les produits aquatiques dans l'alimentation du futur, et faire émerger de nouvelles approches métiers et technologiques pour dynamiser l’industrie aquatique. Il rassemble près de 50 entreprises dont 31 PME, et représente plus de 7 600 emplois.

- Situé à Loos-en-Gohelle, le pôle TEAM², labellisé en mai 2010, est spécialisé dans les technologies de recyclage, de valorisation des déchets et la recyclabilité des matières et matériaux. Sur les 300 éco-entreprises installées en région Nord - Pas de Calais, près de 200 sont déjà impliquées directement dans le projet TEAM², soit 2/3 des éco-industries présentes sur le territoire. TEAM² rassemble 60 entreprises et 25 laboratoires de recherche.

 

2,5 millions d’euros de soutien de l’Etat pour 4 pôles d’excellence rurale

 

Les pôles d'excellence rurale sont des projets favorisant le développement des territoires ruraux qui reçoivent à ce titre un financement de la part de l'État.

 

Il en existe 4 dans le département :

  • Un pôle pour valoriser la production de la faïence, qui fait partie du savoir-faire et de l'histoire du terroir, sur le territoire de Desvres, aujourd'hui le dernier centre de production céramique de la Région Nord-Pas-de-Calais, par la création d'un village des métiers d'art autour d'une pépinière d'entreprises
  • A Hesdin, un projet de développement de la filière bois, par la construction d’un bâtiment ossature bois pour l’installation de la plate-forme d’Animation de la filière, la création d’une coopérative d’approvisionnement en matériau bois et en fourniture d’éléments de construction, l’aménagement industriel à Preures, la création d’une unité de production de combustibles à base d’anas de lin complété de sciures de bois, la construction d'un bâtiment industriel à Regnauville, et la création d'un fonds de prêt pour les entreprises du bois
  • A Lillers, la Maison du tourisme du pays de la Lys romane, pour valoriser les richesses touristiques et patrimoniales du territoire (un personnage célèbre, le patrimoine médiéval, des sites naturels, les traditions rurales, les métiers agricoles, le patrimoine fluvial, un site de pèlerinage...)
  • A Avesnes-le-Comte, un pôle pour bâtir une plate-forme de services, recherche et échanges avec l'ensemble des acteurs du bâtiment et de l'innovation technologique, par la mise en place d'un parc communautaire de 13 hectares qui accueillera une vingtaine d’entreprises en pointe sur les produits et services, d'une plate-forme multiservices et d'un projet-cadre d’animation et de formation.

 

159,6 millions d'euros injectés par le Plan de Relance dans la région pour les infrastructures et le logement

 

Au plus fort de la crise, Nicolas Sarkozy a décidé de relancer fortement l’investissement public afin de soutenir des secteurs majeurs de l’économie, limiter la récession et préserver l’emploi.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, 159,6 millions d'euros ont été engagés pour réaliser de nombreux travaux au plus près de chez vous, parmi lesquels :

  • 650 000 euros pour la restauration de la Cathédrale de Boulogne-sur-Mer
  • la restauration des remparts de Montreuil-sur-Mer et de l’Eglise de Calais
  • 1,22 million d'euros pour l'emmarchement de la cathédrale d’Arras
  • 1,7 million d'euros pour l'entretien de la RN47
  • 555 000 euros pour la modernisation de la Poste à Dourges, Hardinghen, Oye Plage, Vimy, Calonne Ricouart, Barlin, Fruges, Marquion, Houdain, Lens, Lestrem, Boulogne-sur-mer, Saint-Pol-sur-Ternoise et Berck-sur-Mer
  • La rénovation du Palais de Justice à Boulogne sur Mer
  • 3,1 millions d'euros pour la création d'établissements pour personnes âgées dépendantes à Berck, à Marquise et à Esquerdes
  • 500 000 euros pour la réalisation de la maison du Louvre Lens
  • 5,9 millions d'euros pour le raccordement ferroviaire de Saint-Laurent Blangy, qui permet aux trains de fret d’éviter l’agglomération lilloise pour se diriger vers le Grand Est. Cette opération a particulièrement bénéficié à l’économie locale (2,5 millions d’euros de commandes ont été confiés à cinq entreprises locales (DECIMA FORCLUM, Guintoli, WATTEZ, ETF et Demathieu & Bard).
  • Les exemples sont encore nombreux près de vous comme dans tout le pays (source data.gouv.fr)

 

1,1 milliard d'euros engagés pour la rénovation urbaine

 

Le Plan National de Rénovation Urbaine (PNRU), c’est 12 milliards d’euros de subventions sur 10 ans pour améliorer radicalement le lieu de vie de 4 millions d’habitants dans 500 quartiers populaires. Il mobilise 45 000 emplois dans les travaux publics sur ses chantiers. D’ores et déjà, les résultats sont visibles.

 

Dans le Pas-de-Calais, 1,1 milliard d’euros ont été mobilisés pour la rénovation urbaine : par exemple 130 millions d’euros pour le quartier Transition à Boulogne, 44 millions d’euros pour le quartier Saint Pol à Arras, 43 millions d’euros pour le quartier du Rotois à Courrières, 43 millions pour le quartier République à Avion, 46 millions pour la cité des Camus à Angres…

 

x2 : Le nombre d'entreprises créées a doublé entre 2008 et 2010 dans le Pas-de-Calais

 

Dans le seul département du Pas-de-Calais, plus de 32 700 entreprises ont été créées depuis 2007. 8 769 entreprises ont été créées en 2010, alors que moins de 2 500 entreprises seulement étaient créées chaque année en moyenne entre 1997 et 2002. Ces bons résultats s'expliquent notamment par le succès du statut de l'autoentrepreneur, créé par Nicolas Sarkozy et qui offre un cadre social et fiscal avantageux à ceux qui choisissent d'entreprendre. 15 201 autoentreprises ont ainsi été créées dans le Pas-de-Calais en 3 ans.

 

Le Louvre-Lens ouvrira ses portes le 4 décembre 2012

 

Nicolas Sarkozy a fait de la décentralisation de la culture un axe fort de sa politique culturelle. En effet, la proximité géographique avec les lieux culturels demeure un critère fondamental de l'accès à la culture (14% des habitants des villes de moins de 20 000 habitants fréquentent les lieux culturels, contre par exemple 60% des Parisiens). C'est pourquoi Nicolas Sarkozy a soutenu plusieurs initiatives majeures destinées à rendre la culture plus proche de ses publics :

Le centre Pompidou-Metz, lancé en mai 2010. C’est un très grand succès : il a accueilli 552 000 visiteurs en 2011, dont 60% de Lorrains.

Le centre Pompidou mobile, musée nomade qui s'adresse aux populations éloignées de l'offre culturelle traditionnelle. Structure d'exposition démontable et transportable, conçue dans l'esprit de la fête foraine, il permet de présenter une sélection des chefs-d'œuvre de la collection du Centre Pompidou, qui est la plus importante en Europe dans le domaine de l'art moderne et contemporain.

Sur le même modèle, le Louvre-Lens ouvrira ses portes fin 2012, au cœur de l'ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Le Louvre-Lens a bénéficié de 5,75 millions d’euros de soutien de l’Etat. 700 000 visiteurs sont attendus la première année dans ce complexe de 28 000 m² qui n’est pas une simple annexe du Louvre, mais abritera les véritables collections du Louvre et des expositions temporaires sur plus de 6 000 m². L’arrivée prochaine du Louvre à Lens constitue une opportunité exceptionnelle pour constituer à Lens et dans sa région un pôle culturel majeur, facteur de développement urbain et économique ainsi que de cohésion sociale.

 

4 déplacements de Nicolas Sarkozy près de chez vous depuis 2007

 

Le 19 janvier 2008, Nicolas Sarkozy était à Boulogne-sur-Mer pour rencontrer les marins-pêcheurs et faire un point sur ses engagements pris en faveur de la filière pêche. Avec un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros, près de 8 000 navires et 23 000 marins pêcheurs, la pêche fait vivre 70 000 personnes sur le littoral français, en exploitant la 2e plus vaste zone maritime du monde (11 millions de km²). Face aux difficultés rencontrées par la filière pêche, Nicolas Sarkozy a lancé un plan pour le développement de la pêche durable et responsable, doté de 310 millions d’euros. Il a été entièrement exécuté et a notamment permis d’alléger les coûts du carburant, moderniser notre flotte et renforcer la sécurité des marins-pêcheurs.

Le 21 février 2008, Nicolas Sarkozy s’est rendu à Noyelles-Godault sur l’ancien site de Metaleurop. 35 millions d’euros ont été mobilisés pour la dépollution du site. Nicolas Sarkozy a visité le nouvel Ecopôle Sita Agora, qui emploie près de 400 salariés et témoigne de la reconversion industrielle de l’ancien site dans le recyclage des véhicules, la valorisation des câbles, le recyclage des palettes et la dépollution des terres et sédiments.

Plus récemment, Nicolas Sarkozy était à Héricourt et à Arras le 12 mai 2011 pour visiter l’exploitation agricole de Mickaël Poillion (qui avait débattu avec lui dans l’émission « Paroles de Français » sur TF1) ainsi que la « Place Nature » d’Arras, un événement imaginé par les Jeunes Agriculteurs, reconstituant, sur la Grand’Place des grandes cultures, des maraîchages et des activités d’élevage.

 

1 établissement de réinsertion scolaire ouvert à la rentrée 2011

 

Pour éviter que les élèves perturbateurs ne nuisent au bon déroulement de la classe et à la vie de l’établissement, Nicolas Sarkozy a mis en place un nouveau type d’établissement scolaire : l’établissement de réinsertion scolaire (ERS). Il en existe aujourd’hui 17 au niveau national. Il y en aura 20 à la rentrée 2012. Les ERS accueillent un nombre restreint d'élèves difficiles âgés de 13 à 16 ans, auxquels ils offrent un encadrement et un enseignement qui promeuvent le respect de l'autorité, le goût de l'effort, de l'apprentissage, du sport et l'initiation aux métiers. Les élèves des ERS ont ensuite vocation à retourner dans le système éducatif traditionnel.

Dans le Pas-de-Calais, 1 ERS a ouvert ses portes à Merlimont à la rentrée 2011 et accueille 10 élèves.

 

La FRANCE FORTE dans le Pas-de-Calais, c'est aussi…

 

- 1 université autonome à Arras depuis le 1 janvier 2011 grâce à la loi LRU

- 3 écoles de la deuxième chance à Liévin, Saint-Omer et Arras (E2C). Avec le soutien de l’Etat, elles donnent une seconde chance aux jeunes sortis du système scolaire sans aucun diplôme

- 2 maisons pour l’accompagnement et l’intégration des malades d’Alzheimer (MAIA) à Montreuil et Arras, 2 plateformes d’accompagnement et de répit à Béthune et Saint-Pol-sur-Ternoise, et 10 centres mémoire de ressources et de recherche ouverts dans le département grâce au Plan Alzheimer lancé par Nicolas Sarkozy

- +27% d'exploitations pratiquant l'agriculture biologique en 3 ans dans le département

- 68 980 bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA). Avec le RSA, la reprise d’une activité devient réellement plus avantageuse que le maintien dans les revenus de l’assistance (20% de revenu en plus en moyenne)

- 9 545 bénéficiaires du minimum vieillesse et 22 826 bénéficiaires de l'allocation adulte handicapé qui auront vu leurs prestations revalorisées de 25% en 5 ans

- 4 projets financés et labellisés par le Plan cancer II, notamment au Centre hospitalier de Lens et au centre de radiothérapie Pierre Curie à Beuvry

Publié dans Présidentielle 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article