A. Flajolet "J'ai une confiance totale dans la disponibilité et la compétence des amis de G. Larcher unis au sein de l'équipe Unis pour le Pas de Calais !

Publié le par ump62

L’av enir d268001e notre pays se construit par des choix européens et internationaux, mais aussi  chaque  jour dans nos collectivités territoriales grâce aux élus locaux.

Depuis quatre ans le paysage a singulièrement évolué avec les réformes de la taxe professionnelle, des collectivités territoriales, des solidarités, autour de trois mots-clés :

AUTO NOMI E, RESPONSABILITE, SOLIDARITE.

A quelques jours d’un choix décisif, je souhaite rappeler quelques éléments qui ont jalonné notre quotidien d’élus :

1.      La majorité présidentielle, au cœur de la crise économique et financière a pris les mesures nécessaires pour garantir l’autonomie financière des collectivités territoriales puisque la crise de 2007-2008 fait que l’Etat perd 22% de ses recettes fiscales mais garantit le respect strict des principes de compensation et assure une majoration en 2010 de l’enveloppe de 1,2%

2.      La majorité présidentielle a organisé la réforme des collectivités territoriales en assurant l’exclusivité de la compétence générale aux communes, en incitant à la mutualisation rationnelle des services intercommunaux et en créant le conseiller territorial. Cette réforme, je l’ai soutenue parce qu’elle garantit l’autonomie financière des collectivités.

3.      La solidarité porte un nom, c’est la péréquation.

-  La DSR 2004 était de 420 millions, en 2011 elle est de 852 millions.

 - La DSU 2004 était de 609 millions, en 2011 elle est de 1,182 milliard

La péréquation des droits de mutation à titre onéreux a permis au département du Pas-de-Calais de toucher une somme de 9.086.674€ prélevée sur les finances des départements les plus riches.

En 2012, le fonds de péréquation pour les communes pauvres sera doté de 250 millions d’euros pour atteindre 1 milliard en 2015.

J’ajoute que les pôles d’excellence rurale (835 millions) et les zones de revitalisation rurale (511 millions en 2011) sont des outils nouveaux de solidarité, comme les efforts pour le haut débit ou les contrats de présence postale territoriale.

Demain, les élus locaux auront à choisir des SENATEURS chargés de les représenter, de poursuivre le chantier de la modernité des institutions mais aussi de garantir nos racines rurales ou urbaines, de soutenir les projets communaux et intercommunaux qui font la cohésion sociale et l’animation territoriale.

Annoncé comme candidat au Sénat afin de poursuivre ce travail de rénovation dans le respect des territoires et de leurs légitimes aspirations, j’ai considéré que ma mission de Commissaire chargé de la politique de l’eau et de la préparation du Forum Mondial de l’Eau à Marseille ne me permettait pas la disponibilité nécessaire.

J’ai une confiance totale dans la disponibilité et la compétence des amis de Gérard LARCHER unis au sein de l’équipe Unis pour le Pas de Calais pour faire un bon travail.

André  FLAJOLET  

                                                                                         Député Maire de Saint Venant


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article