4 ans d’action : la République qui agit, la République qui protège

Publié le par ump62

4_ans_d-action_440x480.jpg

 

Edito de Jean-François Copé

 

Depuis 2007, la France et le monde ont été secoués par une succession sans précédent de crises globales : économique et sociale, financière et monétaire, environnementale et énergétique, géopolitique. Face à ces crises, le Président de la République et notre majorité ont réagi avec un sang froid et un sens des responsabilités exceptionnel pour protéger les intérêts vitaux de la France et des Français.

La gestion de crise de Nicolas Sarkozy a permis à la France de s’en sortir mieux que bien des Etats dans le monde : en Espagne, le chômage est passé de 8% à 20% ; aux Etats-Unis, des millions de familles se sont retrouvées sans toit (en 2010, 1 maison sur 45 a fait l’objet d’une procédure de saisie par les banques!) ; au Royaume-Uni, 500 000 postes de fonctionnaires ont été supprimés ; en Irlande, le salaire horaire a baissé de plus de 12% ; en Grèce, le niveau des pensions de retraite a reculé de 15% etc. Alors que, dans le même temps, la politique courageuse de la majorité a permis :

  • Le sauvetage des banques pour protéger l’épargne des Français, sans que cela ne coûte un centime au contribuable.
  • Un soutien massif aux PME : 18,5 milliards d’euros ont été versés aux entreprises en difficulté. Cela a sauvé 20 000 à 30 000 entreprises et tous les emplois qui en dépendaient!
  • Une relance efficace par l’investissement : les 39 milliards d’euros du plan de relance ont donné de l’emploi à des milliers de salariés.
  • Le sauvetage ou la création de près 3 millions d’emplois : avec la mesure zéro charge dans les TPE, il y a eu 1,2 millions d’embauches ! Le recours au chômage partiel a protégé 500 000 emplois. Il y a eu 780 000 contrats aidés, 400 000 nouveaux contrats en alternance.
  • Le renforcement de la protection des Français les plus vulnérables face aux accidents de la vie : depuis 2008, les allocations familiales sont revalorisées en fonction de l’inflation ; le minimum vieillesse et les allocations adultes handicapés sont en hausse de 25% sur 5 ans ; notre système de retraite par répartition a été sauvé sans baisser le niveau des pensions.
  • Une sortie de crise plus précoce qu’ailleurs : en 2011, la croissance devrait progresser de 2% et il y a déjà eu plus de 42 000 chômeurs en moins depuis le début de l’année.

Cette mobilisation face aux crises ne nous a pas empêché de lancer de grandes réformes qui vont préparer l’avenir de la France : réforme des universités, réforme de la gouvernance internationale avec le G20, grenelle de l’environnement, grand Paris, grand emprunt, revalorisation du travail (heures supplémentaires défiscalisées…), soutien à l’innovation et à l’emploi (crédit impôt recherche, développement de l’apprentissage…), diplomatie ambitieuse conciliant défense des droits de l’homme et promotion de nos intérêts !

Nous pouvons être fiers de ces 4 ans d’action au service des français : gestion efficace des crises et aptitude à tenir le cap des réformes sont la marque de fabrique de notre majorité !

Bien sûr, ce contexte difficile ne nous a pas permis d’obtenir tous les résultats escomptés, mais les Français doivent se demander ce qui aurait pu se passer pour notre pays avec Ségolène Royal, Martine Aubry ou Marine Le Pen aux manettes…

Tout l’enjeu est désormais de faire de la pédagogie auprès des Français, de remettre en perspective notre politique, de leur faire prendre conscience de la qualité de notre bilan et de leur proposer un projet ambitieux pour notre pays, la France, pour eux-mêmes et pour leurs enfants.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article