Retour sur réunion publique avec Nicolas Sarkozy à Tourcoing

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Nicolas Sarkozy à Tourcoing : « Sans union et sans rassemblement rien n'est possible »
Nicolas Sarkozy à Tourcoing : « Sans union et sans rassemblement rien n'est possible »

 

« Sans union et sans rassemblement rien n'est possible ». Pour son premier déplacement à la rencontre des Français et des militants UMP depuis son élection à la présidence de notre famille politique, Nicolas Sarkozy avait choisi la ville de Tourcoing (Nord), ancien bastion socialiste conquis aux élections municipales de mars 2014 par le député-maire UMP Gérald Darmanin, pour souligner le travail effectué depuis bientôt deux mois et sur la nécessité de l’union.

« Le moment d'aujourd'hui, c'est le moment du travail collectif, du travail en équipe pour redonner espérance à notre pays qui est inquiet et à cran »,a-t-il souligné devant plus d’un millier de personnes réunies au théâtre municipal. L’occasion pour insister sur sa priorité, celle du rassemblement de notre famille politique. Un rassemblement nécessaire pour construire « le premier parti de France, le plus moderne, qui soit le parti de la France et de la république, le parti de tous ceux qui aiment passionnément notre pays, de ceux qui veulent faire triompher les atouts français, de tous ceux qui considèrent que la France mérite tellement mieux que ce qu’elle subit aujourd’hui ».

Trois semaines après les attentats qui ont endeuillé la France, Nicolas Sarkozy a évoqué l'unité nationale qui « exige la vérité nationale. L’unité nationale ce n'est pas une petite bouteille de chloroforme pour chacun des parlementaires UMP et le président de l'UMP», a-t-il relevé, pointant la réalité concrète d’une des mesures annoncées par le Premier ministre : 400 policiers supplémentaires par an sur trois ans annoncés par le gouvernement. « Les premiers renforts arriveront dans la police dans deux ans et demi et les derniers dans cinq ans », a-t-il déploré. L’occasion de rappeler les 12 propositions de l’UMP dont celle de réformer l’espace Schengen pour améliorer les contrôles aux frontières et les échanges d’information.

« Nous ne sommes pas condamnés à choisir entre l'immigration zéro qui n'a pas de sens et une immigration incontrôlable, le choix est exactement au milieu. (…) Si nos partenaires ne sont pas convaincus, on sort de Schengen et nous reviendrons quand ils auront changé Schengen », a-t-il lancé.

Dans la matinée, Nicolas Sarkozy a échangé avec des médecins, généralistes et spécialistes, très inquiets du projet de loi Santé de la ministre Marisol Touraine qui prévoit notamment la généralisation du tiers payant. « C'est une mesure politique, idéologique .Il y a une volonté de détruire la médecine libérale qui est le cœur de notre système de santé », estime Nicolas Sarkozy qui a critiqué la généralisation du tiers payant dans le secteur médical, « mesure démagogique et contre-productive ».

Les nombreuses rencontres qui se sont déroulées à l’UMP depuis fin décembre avec l’ensemble des professionnels de santé vont permettre à l’UMP de construire et de présenter aux Français « un projet santé très fort, dont je souhaite qu'il sorte des sentiers battus », a annoncé Nicolas Sarkozy.

Retour sur réunion publique avec Nicolas Sarkozy à Tourcoing
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article