Emplois à domicile : passer d'une solidarité de façade à une solidarité constructive !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Le service d'aide à domicile doit être un levier pour la création d'emploi face à un chômage de plus en plus croissant.

Face aux difficultés économiques que vivent les français, face aux réformes des rythmes scolaires, face à l'intensification de l'hospitalisation à domicile, face au maintien des personnes âgées chez eux, les français doivent être accompagnés dans leur vie quotidienne. La solidarité nationale doit permettre à chacun d'avoir une vie digne et sûre.

Après le matraquage fiscal que de nombreux foyers doivent supporter, après la suppression des aides aux familles dont la modification du quotient familial, la suppression du forfait pour les aides à domicile, il est logique que les foyers en perte de pouvoir d'achat aient supprimé plusieurs de ces emplois.

Devant les décisions injustes de ce gouvernement, le travail au noir est encouragé. Ces « vrais faux salariés » sont aujourd'hui sans couverture sociale, ne cotisent pas pour leur retraite et risquent à tout moment des poursuites judiciaires ainsi que leurs employeurs.

Durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, plusieurs mesures avaient été prises comme la forfaitisation pour la défiscalisation des aides à domicile pour tous les foyers et la volonté de mettre en place une avance sur le crédit d'impôt afin d'éviter une charge financière trop importante.

Depuis 2012, le gouvernement et la majorité socialiste sont les spécialistes des effets d'annonce. Les réformes successives sur les emplois à domicile et les aides familiales n'ont été qu'affirmations et contradictions. Face à cette instabilité, les français ne savent plus où ils en sont et ne veulent pas prendre le risque d'une embauche qu'ils ne pourraient plus assumer.

Pour cela, il est urgent de diminuer les charges pour ces emplois, revoir les différents critères d'employabilité comme pour l'aide-ménagère, petits travaux, jardinage, soutien familial, aide aux personnes âgées et handicapées et simplifier ces déclarations d'emploi pour les foyers.

Notre pays doit passer d'une solidarité de façade à une solidarité constructive.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article