Bureau Politique du 2 septembre 2014

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Le gouvernement semble prêt finalement à avancer le calendrier des élections cantonales et régionales en juin 2015. Les mêmes élections que le texte réformant la carte des régions et votés par les députés en juillet, prévoyait de reporter en décembre 2015.... !

 

A l'improvisation la plus totale, s'ajoute ici un grave déni de démocratie.

 

Une improvisation d'autant plus inquiétante, que cette nouvelle modification du calendrier électoral suppose une entrée en vigueur de la nouvelle carte administrative dès l'été prochain.

 

Comment imaginer mettre en place les nouvelles régions d'ici dix mois ?

 

Comment imaginer dans de tels délais réaliser à temps les transferts de compétences et de personnels ?

 

Et, quelles dispositions prendre pour établir les budgets d'ici la fin de l'année ?

 

L'improvisation permanente semble décidément devenue pour les socialistes un principe de gouvernance. Elle pourrait avoir ici de graves conséquences sur la vie démocratique elle-même : plongés dans l'incertitude, du seul fait d'un gouvernement qui joue les gribouilles, les éventuels candidats doivent-ils d'ores et déjà s'organiser, ouvrir un compte de campagne, sans même savoir quand l'élection aura lieu ?

Publié dans Réforme territoriale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article