La parole aux militants

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

La parole aux militants

Notre bureau politique a décidé à l'unanimité d'arrêter le calendrier du Congrès, avec un premier tour le 29 novembre et un second le 6 décembre, à l'issue desquels sera élu le nouveau Président de l'Union. Cette élection, qui sera organisée en toute impartialité par la Haute Autorité de l'Union, nous permettra de vous redonner la parole de manière démocratique et transparente.

Rien ne compte davantage à mes yeux que de sauver l'UMP, qui est toujours en danger, et de vous redonner espoir et foi en l'avenir. C'est dans ce seul but que nous avons accepté, avec François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Luc Chatel, de diriger l'UMP de manière transitoire.

J'ai la conviction que ce processus démocratique ne sera parachevé que lorsqu'il aboutira à l'organisation de Primaires ouvertes pour désigner notre candidat à la prochaine élection présidentielle, autour d'un projet fort et fédérateur.

La France est pessimiste, et elle a quelques raisons de l'être : une croissance économique atone, un chômage endémique, un état d'esprit peu propice à l'initiative. Elle ne se relèvera qu'au prix d'un changement d'hommes et de politique.

Pour ma part, je pense que le fatalisme n'est pas une option. Rien ne condamne notre pays à l'échec ou au chômage de masse. J'ai confiance en la France, dont le monde entier envie les atouts. J'ai confiance en les Français, qui ne demandent qu'à relever la tête. J'ai confiance en l'UMP, famille qu'avec d'autres, j'ai fondée, et qui est la seule à même de redonner à chacun le goût de l'avenir.

Alain Juppé
Co-Président par intérim

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article