Un "gouvernement de combat" : combats de sperosnnalités et des idées

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Le 1er avril, c’était hier...

Et pourtant aujourd’hui, l’annonce de la composition du nouveau gouvernement résonne comme une grosse farce.

Le renouvellement ? Manuel Valls  ne nomme que deux nouveaux ministres sur 16.

Un gouvernement resserré ? Oui mais sur la rue de Solférino.

En matière de combat en revanche, nous risquons d’être servis…. On peut en effet s’attendre à d’infinis combats, mais au sein même du gouvernement.

Des conflits entre personnalités tout d’abord :

-comment Arnaud Montebourg et Michel Sapin vont-ils pouvoir cohabiter ?

-comment Manuel Valls lui-même va-t-il pouvoir s’entendre avec Christiane Taubira à qui il vient d’infliger un premier camouflet puisque l’examen de sa réforme pénale prévu à l’Assemblée nationale à partir de mercredi n’aura pas lieu ?

-les rapports promettent d’être bien difficiles aussi avec Benoît Hamon, son frère ennemi au sein du PS ou avec Ségolène Royal, voire avec le Président lui-même.

Des conflits d’idées ensuite, tant les projets et idéologies de certains ministres paraissent antithétiques.

La physionomie même de ce gouvernement implique la paralysie. Pauvre France !

Daniel Fasquelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article