L'UMP n'a pas besoin des leçons de républicanisme du gouvernement !

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Alors que la Cour des comptes tire le signal d'alarme face au lourd dérapage du déficit public, tout ce que le gouvernement trouve à faire c'est de multiplier les attaques contre l'UMP et son président pour tenter de détourner l'attention des Français de leurs échecs dans tous les domaines.

Tout d'abord, Monsieur Peillon, le Ministre de l'Education, qui prétend que Jean-François Copé fait le jeu d'extrémistes, simplement parce qu'il se soucie de ce qui est enseigné à nos enfants.

Ensuite, c'est Michel Sapin qui est missionné pour lancer à son tour des accusations indignes en mettant en doute l'attachement de Jean-François Copé à la République et en nous expliquant, encore une fois, que nous ferions le jeu du FN.

La manœuvre est grossière et hypocrite de la part de la majorité !

Qui a cru judicieux de relancer à 40 jours du premier tour des municipales le débat sur l'intégration à des fins électoralistes ?

Qui est en échec sur l'emploi, la sécurité, l'immigration ?

Qui multiplie les débats sociétaux qui attisent les craintes et le rejet ?

Alors, au lieu de prétendre que la droite fait le jeu des extrêmes, le gouvernement devrait commencer à assumer que c'est bien lui qui compte sur les extrêmes pour lui éviter une lourde déconvenue aux municipales.

Rien n'empêchera l'UMP de continuer à défendre, comme elle l'a toujours fait, les valeurs républicaines en ne se souciant ni des petits commentaires de Monsieur Peillon, ni des diplômes honorifiques que le professeur Sapin prétend remettre.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article