Conseil régional : Philippe Rapeneau intervient pour le RC Lens

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Le Conseil régional Nord-Pas de Calais était réuni en Commission permanente le lundi 3 février 2014.

Au début de la séance, Philippe Rapeneau, Président du groupe de l’Opposition régionale, est intervenu pour évoquer les difficultés du RC Lens qui est à la recherche d’un stade pour l’accueillir pendant les travaux de rénovation du stade Bollaert.

Lens fait partie des neuf villes retenues pour accueillir l’Euro 2016 au côté de Paris, Saint-Denis, Lille, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nice et Nancy.

Après bien des difficultés, les travaux d’agrandissement et de rénovation du stade Bollaert vont pouvoir démarrer pour une durée de 18 mois et c’est une chance pour le stade Bollaert, une chance pour Lens et une chance pour tout le territoire !

Pendant la durée des travaux, l’équipe de Lens ne pouvant  utiliser la pelouse du stade Bollaert, le RC Lens doit trouver un ou plusieurs stades pour accueillir ses matchs joués « à domicile ».

Au titre de la solidarité régionale, nous aurions pu penser que l’accueil du RC Lens, dans l'un des grands stades de la région, n’aurait été qu’une formalité. Or, c’est loin d’être le cas… A Lille tout particulièrement où le Président du LOSC, Michel Seydoux, semble vouloir faire jouer son droit de véto en invoquant des impossibilités techniques, l’état de la pelouse du stade Pierre Mauroy… ou des problèmes de sécurité.

Ce véto de Michel Seydoux est une douche froide pour les joueurs du RC Lens, pour ses dirigeants et pour les quelques 28 000 spectateurs qui fréquentent le stade Bollaert très régulièrement.

En ce qui concerne la sécurité, Philippe Rapeneau a relativisé cet argument en rappelant que le Grand Stade a été en capacité d'accueillir un match Lille-PSG pendant un week-end de la braderie de Lille.

Le Président du groupe de l’Opposition régionale a aussi rappelé que le Conseil régional a participé à hauteur de 45 millions d’Euros dans la construction de Stade Pierre Mauroy qui  accueille aujourd’hui le LOSC et qu’il serait grand temps que l’institution régionale invite chacun à faire preuve de solidarité régionale.

Suite à l’intervention de Philippe Rapeneau, Daniel Percheron a fait valider par la Commission permanente, le principe d’une intervention auprès de Président Seydoux afin que le Stade Pierre Mauroy puisse accueillir « 4, 5 ou 6 matchs du RC Lens ». Une démarche qu’il espère voir aboutir favorablement…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article