Le discours belliqueux du Président de la République à l'antithèse du budget militaire

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

Marc Laffineur, Député de Maine-et-Loire et ancien Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la défense et des Anciens Combattants, tient à faire remarquer, suite à l'annonce du déploiement d'un millier de soldats Français en République Centrafricaine, que si cette intervention est nécessaire, elle aurait été plus opportune il y a un an avant le coup d'Etat qui a précipité le délitement du pays.

Par ailleurs, cette décision est également paradoxale à un moment où la France vient d'annoncer un gel de 650 millions d'euros sur les crédits militaires qui va encore affaiblir notre armée en diminuant celle-ci de près de 30 000 hommes et ne permettant pas l'entrainement nécessaire et indispensable de nos forces armées.

La France a toujours eu vocation à protéger et défendre ceux qui en ont besoin mais afin de pouvoir conserver cette place qui est la sienne dans le monde, le gouvernement doit cesser de considérer le budget de la défense comme une variable d'ajustement. Il en va de la capacité de nos soldats à exercer leur mission mais surtout de leur propre sécurité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article