PEA, PEL, assurance-vie : l'Etat porte un nouveau coup dur au pouvoir d'achat et à l'écomomie française.

Publié le par Fédération UMP du Pas de Calais

 

Mercredi, la majorité a décidé l'augmentation rétroactive des prélèvements sociaux appliqués aux versements effectués sur les contrats d'assurance-vie multisupports avant le 26 septembre 1997, aux primes d'État versées sur vos plans d'épargne logement (PEL) et comptes épargne logement (CEL). La hausse s'appliquera également aux intérêts acquis sur ces mêmes PEL de moins de 10 ans souscrits avant le 1er mars 2011 et sur les produits des plans d'épargne en actions (PEA) de plus de 5 ans

 

Cette application rétroactive du taux actuel de 15,5 % devrait rapporter 600 millions d'euros à partir de 2014. Comme le font remarquer de nombreux observateur, la mesure frappe surtout ceux qui ont commencé tôt à préparer leur retraite, en particulier les retraités qui complètent leurs pensions en effectuant chaque trimestre des retraits sur l'épargne accumulée pendant leur vie active.

 

Outre cette nouvelle atteinte au pouvoir d'achat des classes moyennes, cette mesure est de nature à déstabiliser encore un peu plus notre économie car elle sape la confiance et peut avoir des conséquences à très court terme sur le niveau d'épargne pouvant être mobilisés par nos entreprises.

 

Daniel Fasquelle

Député-Maire du Touquet

Vice-Président de la commission des affaires économiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article